Evandre - 0911 0949 Apollon se joue de Jocaste

           

0911 0949 Apollon se joue de Jocaste (Oedipe Roi, Sophocle)

Format pdf : Texte au format PDF

Le messager de Corinthe : Polybe mort

Œdipe Roi v 911-949 : texte grec

Apollon se joue de Jocaste


ΙΟ.

Χώρας ἄνακτες, δόξα μοι παρεστάθη 911

ναοὺς ἱκέσθαι δαιμόνων, τάδ ΄ ἐν χεροῖν

στέφη λαβούσῃ κἀπιθυμιάματα.

Ὑψοῦ γὰρ αἴρει θυμὸν Οἰδίπους ἄγαν

λύπαισι παντοίαισιν · οὐδ ΄ ὁποῖ ΄ ἀνὴρ 915

ἔννους τὰ καινὰ τοῖς πάλαι τεκμαίρεται,

ἀλλ ΄ ἔστι τοῦ λέγοντος, ἢν φόβους λέγῃ .

Ὅτ ΄ οὖν παραινοῦσ ΄ οὐδὲν ἐς πλέον ποῶ,

πρὸς σ ΄ , ὦ Λύκει ΄ Ἄπολλον, ἄγχιστος γὰρ εἶ,

ἱκέτις ἀφῖγμαι τοῖσδε σὺν κατεύγμασιν, 920

ὅπως λύσιν τιν ΄ ἡμὶν εὐαγῆ πόρῃς ·

ὡς νῦν ὀκνοῦμεν πάντες ἐκπεπληγμένον

κεῖνον βλέποντες ὡς κυβερνήτην νεώς.

ΑΓΓΕΛΟΣ

Ἆρ ΄ ἂν παρ ΄ ὑμῶν, ὦ ξένοι, μάθοιμ ΄ ὅπου

τὰ τοῦ τυράννου δώματ΄ ἐστὶν Οἰδίπου; 925

μάλιστα δ ΄ αὐτὸν εἴπατ ΄ , εἰ κάτισθ ΄ , ὅπου.

ΧΟ.

Στέγαι μὲν αἵδε, καὐτὸς ἔνδον, ὦ ξένε·

γυνὴ δὲ μήτηρ ἥδε τῶν κείνου τέκνων.

ΑΓ.

Ἀλλ ΄ ὀλβία τε καὶ ξὺν ὀλβίοις ἀεὶ

γένοιτ ΄ , ἐκείνου γ ΄ οὖσα παντελὴς δάμαρ. 930

ΙΟ.

Αὕτως δὲ καὶ σύ γ ΄, ὦ ξένε· ἄξιος γὰρ εἶ

τῆς εὐεπείας οὕνεκ ΄ . Ἀλλὰ φράζ ΄ ὅτου

χρῇζον ἀφῖξαι χὤ τι σημῆναι θέλων.

ΑΓ.

Ἀγαθὰ δόμοις τε καὶ πόσει τῷ σῷ, γύναι.

ΙΟ.

Τὰ ποῖα ταῦτα; παρὰ τίνος δ ΄ ἀφιγμένος; 935

ΑΓ.

Ἐκ τῆς Κορίνθου. Τὸ δ ΄ ἔπος οὑξερῶ τάχα,

ἥδοιο μέν - πῶς δ ΄ οὐκ ἄν; - ἀσχάλλοις δ ΄ ἴσως.

ΙΟ.

Τί δ ΄ ἔστιν; ποίαν δύναμιν ὧδ ΄ ἔχει διπλῆν;

ΑΓ.

Τύραννον αὐτὸν οὑπιχώριοι χθονὸς

τῆς Ἰσμίας στήσουσιν, ὡς ηὐδᾶτ ΄ ἐκεῖ. 940

ΙΟ.

Τί δ ΄; οὐχ ὁ πρέσβυς Πόλυβος ἐγκρατὴς ἔτι;

ΑΓ.

Οὐ δῆτ ΄ , ἐπεὶ νιν θάνατος ἐν τάφοις ἔχει.

ΙΟ.

Πῶς εἶπας ; ἦ τέθνηκε Πόλυβος;

ΑΓ.

Εἰ δὲ μὴ

λέγω γ ΄ ἐγὼ τἀληθές, ἀξιῶ θανεῖν.

ΙΟ.

Ὦ πρόσπολ ΄ , οὐχὶ δεσπότῃ τάδ ΄ ὡς τάχος 945

μολοῦσα λέξεις; Ὦ θεῶν μαντεύματα,

ἵν ΄ ἐστέ; Τοῦτον Οἰδίπους πάλαι τρέμων

τὸν ἄνδρ ΄ ἔφευγε μὴ κτάνοι, καὶ νῦν ὅδε

πρὸς τῆς τύχης ὄλωλεν οὐδὲ τοῦδ ΄ ὕπο. 949

Œdipe Roi v 911-949 : traduction au plus près du texte

Apollon se joue de Jocaste

JOCASTE :

Princes du pays, l’idée m’est venue 911

D’aller aux temples des divinités, moi qui ai pris dans mes mains

Ces bandelettes sacrées et ces parfums à brûler.

Car il met hors de lui, trop haut, son cœur,

Avec toutes sortes de chagrins, et ne cherche pas, comme un homme 915

Sensé, à conjecturer les choses nouvelles d’après les anciennes.,

Au contraire : il appartient à celui qui parle, s’il dit des <paroles d’> épouvante.

Puisque, en donnant des conseils, je ne fais rien de plus,

C’est vers toi, ô Apollon Lycien, car tu es le plus proche,

Que , suppliante, je viens avec ces vœux , 920

Pour que tu nous procures une délivrance sans souillure ;

Car, maintenant, nous avons tous peur, en le voyant

Tout bouleversé, comme un pilote de navire <bouleversé>.

MESSAGER

Est-ce que de vous, étrangers, je pourrais apprendre où 924

Est le palais du roi Œdipe ? 925

Mais avant tout dites-moi où il est lui-même, si vous le savez.

CORYPHEE

Voici sa demeure, et lui-même est à l’intérieur, étranger.

Et voici sa femme, mère de ses enfants.

MESSAGER

Eh bien, qu’elle soit heureuse, et vive toujours avec des heureux,

Elle qui est assurément son épouse accomplie. 930

JOCASTE

Que tu le sois toi aussi pareillement, étranger ; car tu en es digne

A cause de ta bonne parole. Mais explique

Ce que tu désires en venant, et ce que tu veux signifier (Désirant quoi tu es venu, et voulant signifier quoi.)

MESSAGER

De bonnes nouvelles pour ta maisonnée et pour ton époux, femme.

JOCASTE

Quelles sont-elles, ces nouvelles ? et de la part de qui es-tu venu ? 935

MESSAGER

De Corinthe. Quant à la nouvelle que je vais te dire aussitôt,

Tu devrais t’en réjouir, sans doute –comment ne le ferait-elle pas ? – mais peut-être t’en affliger.

JOCASTE

Qu’est-ce ? quelle puissance double a-t-elle ainsi ?

MESSAGER

Les habitants du pays de l’Isthme

Vont l’instituer roi, comme on le disait là-bas. 940

JOCASTE

Quoi ? Le vieux Polybe n’est plus en possession du pouvoir ?

MESSAGER

Non, assurément, puisque la mort le tient dans le tombeau.

JOCASTE

Comment as-tu dit ? est-ce qu’il est mort, Polybe ?

MESSAGER

Si je ne dis pas

Moi, la vérité, je mérite de mourir.

JOCASTE

Ô servante, ne vas-tu pas, au plus vite, à ton maître 945

Dire cela ? Ô oracles des Dieux,

Où êtes-vous ? Celui-ci, Œdipe depuis longtemps en tremblant

Le fuyait, cet homme, de peur qu’il ne le tuât, et maintenant, voici que lui,

Il a péri par le fait du sort, et pas de sa main. (d’Œdipe ) 949



Mots de liaisons


Apollon/Phoebus bonheur bonheur Corinthe mariage mort oracle pouvoir religion

Valid XHTML 1.0!