Evandre - 04 à une épouse malade

           

04 à une épouse malade (Lettres Livre 06, Pline le Jeune)

Format pdf : Texte au format PDF

les inquiétudes d'un mari amoureux

VI-4


C. PLINIVS CALPVRNIAE SVAE S.

Numquam sum magis de occupationibus meis questus, quae me non sunt passae aut proficiscentem te valetudinis causa in Campaniam prosequi aut profectam e vestigio subsequi. Nunc enim praecipue simul esse cupiebam, ut oculis meis crederem quid viribus, quid corpusculo adparares, ecquid denique secessus voluptates regionisque abundantiam inoffensa transmitteres. Equidem etiam fortem te non sine cura desiderarem; est enim suspensum et anxium de eo quem ardentissime diligas interdum nihil scire. Nunc vero me cum absentiae tum infirmitatis tuae ratio incerta et varia sollicitudine exterret. Vereor omnia, imaginor omnia, quaeque natura * metuentium est, ea maxime mihi quae maxime abominor fingo. Quo impensius rogo, ut timori meo cottidie singulis vel etiam binis epistulis consulas. Ero enim securior dum lego, statimque timebo cum legero. Vale.


* = ea natura (ablatif) quae metuentium est (parenthèse)


Vocabulaire

fréquence 1

aut, conj. : ou, ou bien

causa, ae, f. : + Gén. : pour (post-posée)

credo, is, ere, didi, ditum : I. 1. confier en prêt 2. tenir pour vrai 3. croire II. avoir confiance, se fier

cum, inv. :1. Préposition + abl. = avec 2. conjonction + ind. = quand, lorsque, comme, ainsi que 3. conjonction + subj. : alors que; cum…tum… : d'une part… et en particulier…

cura, ae, f. : soin, souci

de, prép. + abl. : au sujet de, du haut de, de

dum, conj. : 1. + ind. = pendant que, jusqu'à ce que 2. + subj. : pourvu que, le temps suffisant pour que

e, prép. : (+abl) hors de, de

ego, mei : je

enim, inv. : car, en effet

et, conj. : et, aussi

etiam, adv. : encore, en plus, aussi, même, bien plus

fortis, e : fort, vigoureux, courageux,

in, prép. : (acc. ou abl.) dans, sur, contre

is, ea, id : ce, cette ; celui-ci, celle-ci

magis, adv. : plus

meus, mea, meum : mon

natura, ae, f. : nature

nihil, ou nil : rien

non, neg. : ne...pas

numquam, inv. : ne... jamais

nunc, adv. : maintenant

oculus, i, m. : oeil

omnis, e : tout

patior,eris,i,passus sum : supporter, endurer, admettre

qui, quae, quod, pr. rel : qui, que, quoi, dont, lequel...

quis, quae, quid : qui ? quoi ? après si, nisi, ne, num, quis est l'équivalent de aliquis (quelqu'un, quelque chose).

quo + comparatif : d'autant plus

ratio, onis, f. : la raison, le raisonnement, le compte, la considération, la pensée

regio, onis, f. : la région, l'arrondissement

scio, is, ire, scivi, scitum : savoir

simul, inv. : adv. en même temps, conj : dès que

sine, prép. : + Abl. : sans

singuli, ae, a : pl. chacun en particulier, chacun un

sum, es, esse, fui : être

suus, a, um : adj. : son; pronom : le sien, le leur

timeo, es, ere, timui : craindre

tu, tui : tu, te, toi

tum, adv. : alors

tuus, a, um : ton

ut, conj. : + ind. : quand, depuis que; + subj; : pour que, que, de (but ou verbe de volonté), de sorte que (conséquence) ; adv. : comme, ainsi que

vel, adv. : ou, ou bien, même, notamment (vel... vel... : soit... soit...)

vero, inv. : mais

vires, ium, f. : force(s)

voluptas, atis, f. : volupté


fréquence 2

consulo, is, ere, sului, sultum : 1. délibérer, prendre des mesures contre (intr. + datif), avoir soin de (idem) 2. Consulter

cupio, is, ere, ii ou ivi, itum : désirer

curo, as, are : se charger de, prendre soin de (curatus, a, um : bien soigné)

denique, adv. : enfin

fingo, is, ere, finxi, fictum : modeler, imaginer. part. fictus : feint

incertus, a, um : incertain

lego, is, ere, legi, lectum : cueillir, choisir, lire

metuo, is, ere, ui, utum : craindre

proficiscor, eris, i, fectus sum : partir

queror, eris, i, questus sum : se plaindre

rogo, as, are (ut) : demander (que ou de)

statim, adv. : aussitôt

timor, oris, m. : peur

valeo, es, ere, ui, itum : avoir de la valeur, être fort

varius, a, um : varié, divers


fréquence 3

desidero, as, are : désirer, réclamer, regretter (déplorer) la perte ou l'absence de, porter manquant

interdum, inv. : quelquefois, parfois, pendant ce temps

maxime, inv. : surtout, le plus

prosequor, eris, i, secutus sum : suivre, poursuivre, continuer, conduire en cortège

securus, a, um : tranquille, sûr

sino, is, ere, sivi, situm : permettre

vereor, eris, eri, veritus sum : 1. révérer, respecter 2. appréhender, craindre

vestigium, ii, n. : trace de pas, trace


fréquence 4

cottidie, adv. : chaque jour, tous les jours

diligo, is, ere, legi, lectum : aimer

epistula, ae, f. : lettre

proficio, is, ere, feci, fectum : être utile

valetudo, dinis, f. : [mauvaise] santé


ne pas apprendre

abominor,aris,ari : redouter, repousser avec horreur, avoir horreur de

absentia, ae, f. : absence

abundantia, ae, f : abondance, richesse, surabondance

ad-paro,as,are : procurer en plus à, préparer pour

ardenter : de façon ardente, ardemment

anxius, a, um :1.anxieux, inquiet, tourmenté 2. vigilant 3. Pénible

binus, tj. pl. bini, ae, a : chaque fois deux, chacun deux, deux

C, = Caius, ii, m. : abréviation.

Campania, ae, f. : la Campanie

ecquid, inv. : est-ce que ; (int. ind : si)

equidem, inv. : bien sûr, évidemment

exterreo, es, ere, terrui, territus : épouvanter

imaginor, aris, atus sum : se figurer, s'imaginer

impensius, adv. : comparatif de impense : avec zèle, avec empressement

infirmitas, atis, f. :la faiblesse, la maladie

inoffensus, a, um : non heurté, sans encombre; non troublé, sans rencontrer d'obstacles

occupatio, onis, f. : l'occupation

praecipue, adv. : surtout

S, abréviation de salutem [dat] : donne le salut

secessus, us, m. : séparation, retraite

sollicitudo, dinis, f. : tourment, grosse inquiétude

subsequor, eris, i, secutus sum : suivre immédiatement

suspensus, a, um : suspendu, dépendant de, en suspens, incertain; générateur d'inquiétude

transmitto, is, ere, misi, missum : transporter, passer; franchir, endurer, profiter de ; confier, omettre

vale, inv. : adieu, au revoir


Travail sur traduction :

Ed Ernest Flammarion décembre 1933

Ou… comment on traduisait le latin dans les années trente…

VI, 4

Pline à Calpurnie

Jamais je ne me suis tant plaint de mes affaires, que lorsqu'elles ne m'ont permis, ni de vous accompagner quand votre santé vous obligea de partir pour la Campanie, ni du moins de vous suivre peu de jours après que vous fûtes partie. C'est surtout alors que j'eusse désiré d'être avec vous, pour juger par mes yeux si vos forces revenaient, si ce corps délicat se rétablissait, et comment votre tempérament se trouvait, soit de la solitude, soit des douceurs et de la fécondité du pays. Quand votre santé serait bonne, je ne supporterais qu'avec chagrin votre absence, car rien n'inquiète et ne tourmente davantage que d'être par moments sans nouvelles de ce qu'on aime le mieux. Mais , absente et malade, vous m'inquiétez, vous m'alarmez de plus d'une manière. Il n'est rien que je n'appréhende, que je n'imagine; et comme il arrive quand on est dominé par la crainte, je suppose toujours ce que je redoute le plus. Je vous conjure donc, avec la dernière instance, de prévenir mes anxiétés par une et même deux lettres chaque jour. Je serais plus tranquille tant que je lirai; mais je retomberai dans mes premières alarmes dès que j'aurai lu. Adieu.




Mots de liaisons


amour crainte désir langage negotium séparation souci

Valid XHTML 1.0!