Evandre - 09 Ah qu'il est dur d'être écolier !

           

09 Ah qu'il est dur d'être écolier ! (Confessions Livre 01, Augustin (saint chrétien))

Format pdf : Texte au format PDF

Faut-il souffrir pour apprendre ?

Ah qu'il est dur d'être écolier!


1- Deus, deus meus, quas ibi miserias expertus sum et ludificationes, quandoquidem recte mihi vivere puero id proponebatur, obtemperare monentibus, ut in hoc saeculo florerem, et excellerem linguosis artibus, ad honorem hominum et falsas divitias famulantibus! Inde in scholam datus sum ut discerem litteras, in quibus quid utilitatis esset ignorabam miser. Et tamen, si segnis in discendo essem, vapulabam. Laudabatur enim hoc a majoribus, et multi ante nos vitam istam agentes, praestruxerant aerumnosas vias, per quas transire cogebamur, multiplicato labore et dolore filiis Adam.

2- Invenimus autem, domine, homines rogantes te, et didicimus ab eis, sentientes te, ut poteramus, esse magnum aliquem, qui posses, etiam non adparens sensibus nostris, exaudire nos et subvenire nobis. Nam puer coepi rogare te, auxilium et refugium meum, et in tuam invocationem rumpebam nodos linguae meae, et rogabam te parvus, non parvo affectu, ne in schola vapularem. Et cum me non exaudiebas, quod non erat ad insipientiam mihi, ridebantur a majoribus hominibus, usque ab ipsis parentibus, qui mihi accidere mali nihil volebant, plagae meae, magnum tunc et grave malum meum .



Vocabulaire dans l'ordre du texte

1

deus, i, m. : le dieu, dieu

qui, quae, quod :adj inter : quel

ibi, adv. : là, alors

miseria, ae, f. :le malheur, l'adversité, l'inquiétude, le souci

experior, iris, iri, expertus sum : éprouver, essayer

ludificatio,onis : action de se jouer, mystification, tromperie

quandoquidem : puisque, du moment que

recte, adv. : bien, justement

ego, mei : je

vivo, is, ere, vixi, victum : vivre

puer, eri, m. : enfant, jeune esclave

propono, is, ere, posui, positum : exposer, raconter, offrir

obtempero, as, are : obéir (à: dat.)

moneo, es, ere, ui, itum : avertir, engager à, instruire (monentes,ium : les instructeurs, les

maîtres) : monere ut : exhorter à

saeculum, i, n. : époque, âge; le monde (par opposition à l'église)

floreo, es, ere, ui : 1. fleurir, être en fleur 2. être fleuri de, garni de

excello, is, ere : s'enorgueillir, être supérieur ; exceller, être le premier

linguosus, a, um : bavard, verbeux ; rhétorique

ars, artis, f : art, technique

ad + acc : vers; pour, en vue de

honos, oris, m. : l'honneur, l'hommage, la considération ; la charge, la magistrature ; les honoraires (honor dei, pour les chrétiens, c’est la gloire de Dieu)

homo, minis, m.: homme, humain

falsus, a, um : faux

divitiae, arum, f.: richesses

famulor,aris,ari,atus sum : servir, servir comme esclave

inde, adv. : de là, donc

schola, ae, : leçon, école

do, das, dare, dedi, datum : donner, livrer

disco, is, ere, didici : apprendre

littera, ae, f. : lettre de l'alphabet;

utilitas, atis, f. : utilité

ignoro, as, are : ignorer

miser, a, um : malheureux

tamen, adv. : cependant

segnis, e : lent, indolent, inactif; paresseux

vapulo, as, are : être battu, recevoir des coups

laudo, as, are : 1. louer, approuver, vanter 2. prononcer un éloge 3. citer, nommer

enim, inv.: car, en effet

majores, um : les personnes plus âgées, les aînés; les ancêtres

multus, a, um : en grand nombre (surtout au pl.: nombreux)

ante, prép. +acc. : devant, avant ; adv. avant

nos, nostrum :nous, je

vita, ae, f : vie

ago, is, ere, egi, actum : 1. mettre en mouvement, pousser 2. faire, traiter, agir (agere vitam

passer sa vie, vivre)

praestruo, is, ere, struxi, structum : construire d'abord, établir d'avance

aerumnosus, a, um : accablé de misère, tourmenté; douloureux

via, ae, f. : route, chemin, voyage

transeo, is, ire, ii, itum : passer, traverser

cogo,is,ere,coegi,coactum : forcer, contraindre à

multiplico, as, are : multiplier, augmenter, accroître

labor, oris, m.: peine, souffrance, travail pénible

dolor, oris, m.: la douleur

filius, ii, m.: fils

Adam, inv.: Adam

2

invenio, is, ire, veni, ventum : trouver

autem, conj. : or, cependant, quant à

dominus, i, m. :maître

rogo, as, are : demander, prier (terme religieux)

tu, tui : tu, te, toi

sentio, is, ire, sensi, sensum : percevoir, s'apercevoir; sentir; comprendre

magnus, a, uni :grand

possum, potes, pose, potui : pouvoir

etiam, adv. : encore, en plus, aussi, même, bien plus

adparens, entis : visible

sensus, us, m. : le sens, la sensation; les sentiments, la sensibilité; l'intelligence

noster, tra, trum : adj. notre, nos pronom : le nôtre, les nôtres

exaudio,is,ire, ivi,itum : écouter favorablement, exaucer

subvenio, is, ire, veni, ventum : venir en aide, secourir, remédier à

coepio, is, ere, coepi, coeptum : (plutôt avec radical du parfait et supin) : commencer

auxilium, ii, n.: l'aide, le secours (auxilia, orum : les troupes de secours)

refugium,ii,n : refuge, asile

invocatio,onis : invocation

rumpo, rupi, ruptum, ere : briser, faire éclater, enfoncer ; enfreindre

nodus, i, m.: noeud, jointure, articulation, difficulté

lingua, ae, f : langue

parvus, a, um : petit

affectus,us : sentiment d'affection, mouvement passionné, ferveur

ne, adv. : pour que ne pas, de ne pas (verbes de volonté)

insipientia, ae : folie, sottise, absence de sagesse; action de rendre moins sage, abêtissement

rideo, es, ere, risi, risum : rire

usque, prép.: jusque

ipse, a, um : (moi, toi, lui,...) même

parens, entis, m. : le père ou la mère, le parent, le grand-père

accido, is, ere, cidi : arriver

malus, a, um : mauvais. comp. pejor, sup.: pessimus (-umus)

nihil, ou nil : rien

volo, vis, velle : vouloir

plaga, ae, f. : coup, blessure ; région

tunc, adv.: alors

gravis, e : sérieux, triste, lourd


Vocabulaire alphabétique :

accido, is, ere, cidi : arriver

ad + acc : vers; pour, en vue de

Adam, inv.: Adam

adparens, entis : visible

aerumnosus, a, um : accablé de misère, tourmenté; douloureux

affectus,us : sentiment d'affection, mouvement passionné, ferveur

ago, is, ere, egi, actum : 1. mettre en mouvement, pousser 2. faire, traiter, agir (agere vitam

ante, prép. +acc. : devant, avant ; adv. avant

ars, artis, f : art, technique

autem, conj. : or, cependant, quant à

auxilium, ii, n.: l'aide, le secours (auxilia, orum : les troupes de secours)

coepio, is, ere, coepi, coeptum : (plutôt avec radical du parfait et supin) : commencer

cogo,is,ere,coegi,coactum : forcer, contraindre à

deus, i, m. : le dieu, dieu

disco, is, ere, didici : apprendre

divitiae, arum, f.: richesses

do, das, dare, dedi, datum : donner, livrer

dolor, oris, m.: la douleur

dominus, i, m. :maître

ego, mei : je

enim, inv.: car, en effet

etiam, adv. : encore, en plus, aussi, même, bien plus

exaudio,is,ire, ivi,itum : écouter favorablement, exaucer

excello, is, ere : s'enorgueillir, être supérieur ; exceller, être le premier

experior, iris, iri, expertus sum : éprouver, essayer

falsus, a, um : faux

famulor,aris,ari,atus sum : servir, servir comme esclave

filius, ii, m.: fils

floreo, es, ere, ui : 1. fleurir, être en fleur 2. être fleuri de, garni de

gravis, e : sérieux, triste, lourd

homo, minis, m.: homme, humain

honos, oris, m. : l'honneur, l'hommage, la considération ; la charge, la magistrature ; les honoraires (honor dei, pour les chrétiens, c’est la gloire de Dieu)

ibi, adv. : là, alors

ignoro, as, are : ignorer

inde, adv. : de là, donc

insipientia, ae : folie, sottise, absence de sagesse; action de rendre moins sage, abêtissement

invenio, is, ire, veni, ventum : trouver

invocatio,onis : invocation

ipse, a, um : (moi, toi, lui,...) même

labor, oris, m.: peine, souffrance, travail pénible

laudo, as, are : 1. louer, approuver, vanter 2. prononcer un éloge 3. citer, nommer

lingua, ae, f : langue

linguosus, a, um : bavard, verbeux ; rhétorique

littera, ae, f. : lettre de l'alphabet;

ludificatio,onis : action de se jouer, mystification, tromperie

magnus, a, uni :grand

maîtres) : monere ut : exhorter à

majores, um : les personnes plus âgées, les aînés; les ancêtres

malus, a, um : mauvais. comp. pejor, sup.: pessimus (-umus)

miser, a, um : malheureux

miseria, ae, f. :le malheur, l'adversité, l'inquiétude, le souci

moneo, es, ere, ui, itum : avertir, engager à, instruire (monentes,ium : les instructeurs, les

multiplico, as, are : multiplier, augmenter, accroître

multus, a, um : en grand nombre (surtout au pl.: nombreux)

ne, adv. : pour que ne pas, de ne pas (verbes de volonté)

nihil, ou nil : rien

nodus, i, m.: noeud, jointure, articulation, difficulté

nos, nostrum :nous, je

noster, tra, trum : adj. notre, nos pronom : le nôtre, les nôtres

obtempero, as, are : obéir (à: dat.)

parens, entis, m. : le père ou la mère, le parent, le grand-père

parvus, a, um : petit

passer sa vie, vivre)

plaga, ae, f. : coup, blessure ; région

possum, potes, pose, potui : pouvoir

praestruo, is, ere, struxi, structum : construire d'abord, établir d'avance

propono, is, ere, posui, positum : exposer, raconter, offrir

puer, eri, m. : enfant, jeune esclave

quandoquidem : puisque, du moment que

qui, quae, quod :adj inter : quel

recte, adv. : bien, justement

refugium,ii,n : refuge, asile

rideo, es, ere, risi, risum : rire

rogo, as, are : demander, prier (terme religieux)

rumpo, rupi, ruptum, ere : briser, faire éclater, enfoncer ; enfreindre

saeculum, i, n. : époque, âge; le monde (par opposition à l'église)

schola, ae, : leçon, école

segnis, e : lent, indolent, inactif; paresseux

sensus, us, m. : le sens, la sensation; les sentiments, la sensibilité; l'intelligence

sentio, is, ire, sensi, sensum : percevoir, s'apercevoir; sentir; comprendre

subvenio, is, ire, veni, ventum : venir en aide, secourir, remédier à

tamen, adv. : cependant

transeo, is, ire, ii, itum : passer, traverser

tu, tui : tu, te, toi

tunc, adv.: alors

usque, prép.: jusque

utilitas, atis, f. : utilité

vapulo, as, are : être battu, recevoir des coups

via, ae, f. : route, chemin, voyage

vita, ae, f : vie

vivo, is, ere, vixi, victum : vivre

volo, vis, velle : vouloir


Vocabulaire par ordre de fréquence :

Fréquence 1 :

ad + acc : vers; pour, en vue de

ago, is, ere, egi, actum : 1. mettre en mouvement, pousser 2. faire, traiter, agir (agere vitam: passer sa vie, vivre)

ante, prép. +acc. : devant, avant ; adv. avant

ars, artis, f : art, technique

autem, conj. : or, cependant, quant à

coepio, is, ere, coepi, coeptum : (plutôt avec radical du parfait et supin) : commencer

cogo,is,ere,coegi,coactum : forcer, contraindre à

deus, i, m. : le dieu, dieu

do. das, dare, dedi, datum : donner, livrer

dolor, oris, m.: la douleur

ego, mei : je

enim, inv.: car, en effet

etiam, adv. : encore, en plus, aussi, même, bien plus

filius, ii, m.: fils

gravis, e : sérieux, triste, lourd

homo, minis, m.: homme, humain

honos, oris, m. : l'honneur, l'hommage, la considération ; la charge, la magistrature ; les honoraires

ibi, adv. : là, alors

inde, adv. : de là, donc

invenio, is, ire, veni, ventum : trouver

ipse, a, um : (moi, toi, lui,...) même

labor, oris, m.: peine, souffrance, travail pénible

magnus, a, uni :grand

majores, um : les personnes plus âgées, les aînés; les ancêtres

malus, a, um : mauvais. comp. pejor, sup.: pessimus (-umus)

miser, a, um : malheureux

multus, a, um : en grand nombre (surtout au pl.: nombreux)

nam : de fait; ainsi, car

ne, adv. : pour que ne pas, de ne pas (verbes de volonté)

nihil, ou nil : rien

nos, nostrum :nous, je

noster, tra, trum : adj. notre, nos pronom : le nôtre, les nôtres

parens, entis, m. : le père ou la mère, le parent, le grand-père

parvus, a, um : petit

possum, potes, pose, potui : pouvoir

puer, eri, m. : enfant, jeune esclave

qui, quae, quod :adj inter : quel

sentio, is, ire, sensi, sensum : percevoir, s'apercevoir; sentir; comprendre

tamen, adv. : cependant

transeo, is, ire, ii, itum : passer, traverser

tu, tui : tu, te, toi

tunc, adv.: alors

via, ae, f. : route, chemin, voyage

vita, ae, f : vie

vivo, is, ere, vixi, victum : vivre

volo, vis, velle : vouloir


Fréquence 2 :

accido, is, ere, cidi : arriver

auxilium, ii, n.: l'aide, le secours (auxilia, orum : les troupes de secours)

disco, is, ere, didici : apprendre

divitiae, arum, f.: richesses

dominus, i, m. :maître

experior, iris, iri, expertus sum : éprouver, essayer

falsus, a, um : faux, trompeur

laudo, as, are : 1. louer, approuver, vanter 2. prononcer un éloge 3. citer, nommer

littera, ae, f. : lettre de l'alphabet

rogo, as, are : demander, prier (rel.)

sensus, us, m. : le sens, la sensation; les sentiments, la sensibilité; l'intelligence

usque, prép.: jusque


Fréquence 3 :

affectus,us : sentiment d'affection, mouvement passionné, ferveur

lingua, ae, f : langue

maîtres)

moneo, es, ere, ui, itum : avertir, engager à, instruire (monentes,ium : les instructeurs, les maîtres); monere ut : exhorter à

propono, is, ere, posui, positum : exposer, raconter, offrir

recte, adv. : bien, justement

rideo, es, ere, risi, risum : rire

rumpo, rupi, ruptum, ere : briser, faire éclater, enfoncer ; enfreindre

saeculum, i, n. : époque, âge; le monde (par opposition à l'église)

utilitas, atis, f. : utilité


Fréquence 4 :

ignoro, as, are : ignorer


Ne pas apprendre :

Adam, inv.: Adam

adparens, entis : visible

aerumnosus, a, um : accablé de misère, tourmenté; douloureux

exaudio,is,ire, ivi,itum : écouter favorablement, exaucer

excello, is, ere : s'enorgueillir, être supérieur ; exceller, être le premier

famulor,aris,ari,atus sum : servir, servir comme esclave

floreo, es, ere, ui : 1. fleurir, être en fleur 2. être fleuri de, garni de

insipientia, ae : folie, sottise, absence de sagesse; action de rendre moins sage, abêtissement

invocatio,onis : invocation

linguosus, a, um : bavard, verbeux

ludificatio,onis : action de se jouer, mystification, tromperie

miseria, ae, f. :le malheur, l'adversité, l'inquiétude, le souci

multiplico, as, are : multiplier, augmenter, accroître

nodus, i, m.: noeud, jointure, articulation, difficulté

obtempero, as, are : obéir (à: dat.)

plaga, ae, f. : coup, blessure ; région

praestruo, is, ere, struxi, structum : construire d'abord, établir d'avance

quandoquidem : puisque, du moment que

refugium,ii,n : refuge, asile

schola, ae, : leçon, école

segnis, e : lent, indolent, inactif; paresseux

subvenio, is, ire, veni, ventum : venir en aide, secourir, remédier à

vapulo, as, are : être battu, recevoir des coups


Ah qu'il est dur d'être écolier!

Traduction au plus près du texte :

1- Deus, deus meus, quas ibi miserias expertus sum et ludificationes, quandoquidem recte mihi vivere puero id proponebatur, obtemperare monentibus, ut in hoc saeculo florerem, et excellerem linguosis artibus, ad honorem hominum et falsas divitias famulantibus!

Dieu, mon dieu, de quels malheurs et de quelles tromperies ai-je fait l'expérience alors, du moment que <ce qui> (id) m'était proposé, enfant, <comme> vie correcte (litt. « bien vivre »), <c'était> d'obéir à ceux qui m'exhortaient à fleurir dans ce siècle, et à être le meilleur dans les techniques rhétoriques, qui sont au service de la gloire (ad honorem) des hommes et des richesses trompeuses!


Inde in scholam datus sum ut discerem litteras, in quibus quid utilitatis esset ignorabam miser. Et tamen, si segnis in discendo essem, vapulabam.

Par conséquent je fus livré à l'école pour apprendre l'alphabet , pour lequel j'ignorais ce qu'il y avait en fait d'utilité, malheureux <que j'étais>. Et pourtant, si j'étais paresseux dans mon apprentissage, j'étais battu.


Laudabatur enim hoc a majoribus, et multi ante nos vitam istam agentes, praestruxerant aerumnosas vias, per quas transire cogebamur, multiplicato labore et dolore filiis Adam.

C'était en effet loué par les personnes plus âgées (= les adultes), et de nombreuses personnes qui menaient avant nous cette vie-là avaient établi par avance les routes douloureuses par lesquelles nous étions forcés de passer, puisque (abl abs) la peine et la douleur se sont multipliées pour les fils d'Adam.


2- Invenimus autem, domine, homines rogantes te, et didicimus ab eis, sentientes te, ut poteramus, esse magnum aliquem, qui posses, etiam non adparens sensibus nostris, exaudire nos et subvenire nobis.

Or nous avons trouvé, seigneur, des hommes qui te priaient, et nous avons appris d'eux, en comprenant, comme nous le pouvions, que tu étais quelqu'un de grand, qui pouvais, même non visible pour nos sens, nous exaucer et venir à notre secours.


Nam puer coepi rogare te, auxilium et refugium meum, et in tuam invocationem rumpebam nodos linguae meae, et rogabam te parvus, non parvo affectu, ne in schola vapularem.

Ainsi, enfant, j'ai commencé à te prier, toi, mon aide et mon refuge, je déliais les nœuds de ma langue pour ton invocation, et, <tout> petit, mais pas avec une petite ferveur, je te priais de n'être pas battu à l'école.


Et cum me non exaudiebas, quod non erat ad insipientiam mihi, ridebantur a majoribus hominibus, usque ab ipsis parentibus, qui mihi accidere mali nihil volebant, plagae meae, magnum tunc et grave malum meum .

Et lorsque tu ne m'exauçais pas, ce qui n'était pas pour me rendre sot (= ce qui était fait pour me rendre sage), mes coups (plagae meae) étaient moqués par les adultes, jusque par mes propres parents, <eux> qui voulaient que rien de mal ne m'arrive, mes coups, mon grand et pénible malheur d'alors.




Traduction d'Arnauld d'Andilly (17ème siècle) revue par M.Charpentier (19ème siècle), éditions Garnier Frères, Paris

Aversion pour l'étude, amour du jeu et crainte des châtiments chez les enfants. .


N'ai-je pas sujet, mon Dieu, de déplorer les misères et les tromperies que j'ai éprouvées en cet âge, puisqu'on ne me proposait point d'autre règle de bien vivre que de suivre les avertissements de ceux qui ne travaillaient qu'à m'inspirer le désir et l'ambition de paraître un jour avec éclat dans le monde, et d'exceller en cet art de l'éloquence qui fait acquérir de l'honneur parmi les hommes et des richesses trompeuses? De là on m'envoya à l'école pour apprendre à lire. J'ignorais absolument à quoi ce travail me pouvait servir; mais mon ignorance n'empêchait pas que je ne fusse châtié de ma négligence et de ma paresse. Car la sévérité de cette exacte discipline était louée des personnes âgées, et l'exemple, aussi bien que le grand nombre de ceux qui dans leur enfance avaient passé par ces chemins âpres et difficiles, nous contraignait à y passer comme eux, et à gémir sous le joug des travaux et des douleurs qui se sont multipliés de cette sorte sur la postérité du premier homme.


Pendant ces exercices de mon enfance je fis rencontre de quelques-uns de vos serviteurs qui vous invoquaient dans leurs prières, et j'appris d'eux (autant que je pouvais être capable de concevoir quelque idée de vous) que vous étiez quelque chose de grand et de sublime, et qu'encore que vous fussiez caché à nos sens, vous pouviez exaucer nos prières et nous secourir. En suite de quoi je commençai, tout enfant que j'étais, à m'adresser à vous comme à mon refuge et à mon asile; j'apprenais à ma langue à bégayer votre nom; et, quoique je fusse petit, l'affection avec laquelle je vous priais d'empêcher que je n'eusse le fouet à l'école n'était pas petite. Or il arrivait souvent que vous n'exauciez pas ma prière (ce que vous faisiez pour mon bien), et alors les personnes âgées, et même mon père et ma mère, qui n'eussent pas voulu qu'il me fût arrivé aucun mal, se riaient de mes douleurs, qu'ils considéraient comme de légères peines et qui passaient dans mon esprit pour le plus grand et le plus redoutable de tous les maux.


Mots de liaisons


amour discipline éducation famille gloire langage religion souffrance violence

Valid XHTML 1.0!