Evandre - 055 083 le combat

           

055 083 le combat (Bucolique 03, Virgile)

Format pdf : Texte au format PDF

badinages amoureux

PALAEMON

2) CONCOURS DE CHANT : badinages amoureux

Palaemon

Dicite, quandoquidem in molli consedimus herba.               55
Et nunc omnis ager, nunc omnis parturit arbos,
nunc frondent silvae, nunc formosissimus annus.
Incipe, Damoeta; tu deinde sequere, Menalca.
Alternis dicetis; amant alterna Camenae.

Damoetas

Ab Jove principium, Musae ; Jovis omnia plena;                60
ille colit terras ; illi mea carmina curae.

Menalcas

Et me Phoebus amat; Phoebo sua semper apud me
munera sunt, lauri et suave rubens hyacinthus.

Damoetas

Malo me Galatea petit, lasciva puella,
et fugit ad salices et se cupit ante videri.                65

Menalcas

At mihi sese offert ultro, meus ignis, Amyntas,
notior ut jam sit canibus non Delia nostris.

Damoetas

Parta meae Veneri sunt munera; namque notavi
ipse locum, aeriae quo congessere palumbes.

Menalcas

Quod potui, puero silvestri ex arbore lecta                70
aurea mala decem misi; cras altera mittam.

Damoetas

O quotiens et quae nobis Galatea locuta est!
Partem aliquam, venti, divom referatis ad aures.

Menalcas

Quid prodest quod me ipse animo non spernis, Amynta,
si, dum tu sectaris apros, ego retia servo?                75

Damoetas

Phyllida mitte mihi; meus est natalis, Iolla.
Cum faciam vitula pro frugibus, ipse venito.

Menalcas

Phyllida amo ante alias; nam me discedere flevit,
et longum « Formose, vale, vale, » inquit, Iolla.

Damoetas

Triste lupus stabulis, maturis frugibus imbres,                80
arboribus venti, nobis Amaryllidis irae.

Menalcas

Dulce satis umor, depulsis arbutus haedis,
lenta salix feto pecori, mihi solus Amyntas.

Vocabulaire dans l’ordre du texte :

55

quandoquidem, conj. : puisque

consido, is, ere, sedi, sessum : s'asseoir, se fixer, s'installer

herba, ae, f. : herbe

omnis, is, e : tout

ager, agri, m. : terre, territoire, champ

parturio, is, ite, ivi; - : être en travail, accoucher

arbos(o long) = arbor (o bref), arboris f : arbre

frondeo,es,ere : être couvert de feuilles

formosus, a, um : beau

annus, i, m. : année

incipio, is, ere, cepi, ceptum : 1 - commencer. - 2 - entreprendre, faire, tenter, essayer. - 3 - intr. - commencer, être à son commencement.

deinde, adv. : ensuite

alternus, a, um : qui alterne, qui répond, d'autrui

amo, as, are, avi, atum : aimer, être amoureux

Camenae,arum,f pl : Camènes (nymphes aux chants prophétiques, souvent assimilées aux Muses)

a,ab, prép. : + Abl. : à partir de, après un verbe passif = par

Juppiter, Jovis m : Jupiter

principium, ii, n. : 1. le commencement (s e sit) 2. le fondement, l’origine

Musa, ae, f. : Muse

60

plenus, a, um : 1. plein 2. rassasié, entier, complet, abondamment pourvu

colo, is, ere, colui, cultum : habiter ; veiller sur, protéger (religieux) ; honorer, cultiver

terra, ae, f. : terre

cura, ae, f. : soin, souci (double datif : id est mihi curae : je me soucie de cela)

Phoebus, i, m. : Phébus, dénomination grecque d'Apollon insistant sur son éclat

suus, a, um : adj. : son (sua a ici un sens fort : qui lui sont destinés); pronom : le sien, le leur

apud, prép+acc : près de, chez

munus, eris, n. :1. l'office, la fonction 2. l'obligation, la charge 3. le produit 4. le service rendu 5. le don, le présent 6. le spectacle public, les combats de gladiateurs

laurus, i, f. : laurier (allusion à Daphné, aimée d’Apollon et transformée en laurier)

suave, adv. : doucement, agréablement, exquisément

rubeo, es, ere, rubui : être rouge

hyacinthus, i m : hyacinthe, lis martagon (allusion à Hyacinthos, aimé d’Apollon et transformé en fleur)

malum, i, n. : pomme (la pomme est un fruit consacré à Vénus)

Galatea,ae, f : Galatée (nom de bergère, cf Buc 01)

peto, is, ere, ivi, itum : 1. chercher à atteindre, attaquer, 2. chercher à obtenir, rechercher, briguer, demander

lascivus, a, um : folâtre, enjoué, pétulant, badin ; lascif, licencieux

puella, ae, f. : fille, jeune fille

65

salix, salicis f : le saule

cupio, is, ere, i(v)i, itum : désirer

ante, prép. +acc. : devant, avant ; adv. : avant

at, conj. : mais

sese, pron. : = se

offero, fers, ferre, obtuli, oblatum : présenter, montrer, offrir

ultro, inv. : en plus, spontanément, de lui-même

ignis, is, m. : feu, passion brûlante

Amyntas,ae,m : Amyntas (nom de berger)

notus, a, um : connu, fameux, familier

ut, conj. : + ind. : quand, depuis que; + subj; : pour que, que, de (but ou verbe de volonté), de sorte que, si bien que (conséquence) adv. : comme, ainsi que

jam, adv. : déjà, à l'instant

canis, is, m. : chien

Delia,ae,f : la Délienne, Diane (déesse de la chasse, sœur d’Apollon, symbolisée par la lune)

noster, tra, trum : adj. notre, nos pronom : le nôtre, les nôtres

pario, is, ere, peperi, partum : accoucher, produire, engendrer, acquérir

Venus, neris, f. : Vénus, et, par extension, l’amour, ou l’aimée

noto, as, are : marquer, noter

locus, i, m. : lieu, endroit; place, rang; situation. Le pluriel est neutre, sauf au sens des lieux communs (loci)

aerius, a, um : aérien, élevé en l’air

congero, is, ere, gessi, gestum : entasser, amasser ; congerere, ou congerere nidum : expr. : faire son nid

palumbes,is,f : pigeon sauvage, ramier, palombe

qui, quae, quod : pr rel qui (quod = id quod) ;adj interr. : quel ? lequel ?

puero reprend Amyntas

silvestris,is,e : de la forêt, sauvage

ex, prép. : + abl. : hors de, de

lego,is,ere,legi , lectum : choisir, cueillir ; lire

70

aureus, a, um : d'or

decem, adj. num. : dix

mitto, is, ere, misi, missum : I. 1. envoyer 2. dédier 3. émettre 4. jeter, lancer II. laisser aller, congédier

cras, inv. : demain

quotiens, interr. : combien de fois

loquor,eris,i, locutus sum : parler, adresser <des mots> à

pars, partis, f. : partie, côté

aliquis,a,quod : quelque

ventus, i, m. : vent

divus,i,m : le dieu (divom, génitif pluriel poétique)

refero, fers, ferre, tuli, latum : 1. reporter 2. porter en retour, rapporter (refert : il importe)

auris, is, f. : oreille

prosum,prodes, prodesse, profui : être utile à, servir ; quid prodest quod ... ? à quoi <me> sert le fait que... ?

animus, i, m. : le cœur, la sympathie, le courage, l'esprit

sperno, is, ere, sprevi, spretum : dédaigner, rejeter

75

sector, aris, atus sum (fréquentatif de sequor) : suivre, rechercher, poursuivre sans relâche

aper, apri, m. : sanglier

rete, is, n. : filet, piège (retia servare : rôle secondaire par rapport à celui du rabatteur)

Phyllis, idis (acc grec phyllida ) : Phyllis, nom de femme

natalis, e : de la naissance ; dies natalis : anniversaire

Iollas,ae, m : Iollas, nom de berger (cf Buc 02)

pro, prép. : + abl. : devant, pour, à la place de, en considération de

fruges, um, f. : les récoltes (facere pro frugibus : formule = faire un sacrifice pour les récoltes ; allusion aux Ambarvales, célébrées au mois de mai, et pendant lesquelles on devait respecter l’abstinence... ) (facere + abl ...pro frugibus : faire l’offrande de ... en faveur des récoltes)

alius, alia,aliud: autre

discedo, is, ere, cessi, cessum : se séparer, s'éloigner

fleo, es, ere, flevi, fletum : pleurer, pleurer le fait que (+ infinitive)

longus, a, um : long (ici au neutre : accord avec l’ensemble de la formule qui suit)

vale, inv. : adieu, au revoir

inquit, vb. inv. : dit-il, dit-elle

80

tristis, e : 1. triste, affligé 2. affligeant, funeste, tragique 3. sombre, sévère, morose

lupus, i, m. : loup

stabula, ae, f. : l'étable

maturus, a, um : mûr

imber, bris, m. : la pluie, l’averse

Amaryllis,idis, f : Amaryllis, nom de bergère (cf Buc 01)

ira, ae, f. : colère

dulcis,is,e adj. : doux, agréable

sero, is, ere, sevi, satum : semer,ensemencer, engendrer

umor, oris, m. : l'eau, le liquide

depello, is, ere, puli, pulsum : chasser, repousser; écarter de, détacher de ; expression : depellere (a matre) : sevrer

arbutus,i , ou arbutum,i,n : l’arbousier ; l’arbouse

fetus, a, um : plein de, qui vient de mettre bas

solus, a, um : seul


Vocabulaire alphabétique :

a, ab, prép. : + abl. : à partir de, après un verbe passif = par

aerius, a, um : aérien, élevé en l’air

ager, agri, m. : terre, territoire, champ

aliquis,a,quod : quelque

alius, alia,aliud: autre

alternus, a, um : qui alterne, qui répond, d'autrui

Amaryllis,idis, f : Amaryllis, nom de bergère (cf Buc 01)

amo, as, are, avi, atum : aimer, être amoureux

Amyntas,ae,m : Amyntas (nom de berger)

animus, i, m. : le cœur, la sympathie, le courage, l'esprit

annus, i, m. : année

ante, prép. +acc. : devant, avant ; adv. : avant

aper, apri, m. : sanglier

apud, prép+acc : près de, chez

arbos(o long) = arbor (o bref), arboris f : arbre

arbutus,i , ou arbutum,i,n : l’arbousier ; l’arbouse

at, conj. : mais

aureus, a, um : d'or

auris, is, f. : oreille

Camenae,arum,f pl : Camènes (nymphes aux chants prophétiques, souvent assimilées aux Muses)

canis, is, m. : chien

colo, is, ere, colui, cultum : habiter ; veiller sur, protéger (religieux) ; honorer, cultiver

congero, is, ere, gessi, gestum : entasser, amasser ; congerere, ou congerere nidum : expr. : faire son nid

consido, is, ere, sedi, sessum : s'asseoir, se fixer, s'installer

cras, inv. : demain

cupio, is, ere, i(v)i, itum : désirer

cura, ae, f. : soin, souci (double datif : id est mihi curae : je me soucie de cela)

decem, adj. num. : dix

deinde, adv. : ensuite

Delia,ae,f : la Délienne, Diane (déesse de la chasse, sœur d’Apollon, symbolisée par la lune)

depello, is, ere, puli, pulsum : chasser, repousser; écarter de, détacher de ; expression : depellere (a matre) : sevrer

discedo, is, ere, cessi, cessum : se séparer, s'éloigner

divus,i,m : le dieu (divom, génitif pluriel poétique)

dulcis,is,e adj. : doux, agréable

ex, prép. : + abl. : hors de, de

fetus, a, um : plein de, qui vient de mettre bas

fleo, es, ere, flevi, fletum : pleurer, pleurer le fait que (+ infinitive)

formosus, a, um : beau

frondeo,es,ere : être couvert de feuilles

fruges, um, f. : les récoltes (facere pro frugibus : formule = faire un sacrifice pour les récoltes ; allusion aux Ambarvales, célébrées au mois de mai, et pendant lesquelles on devait respecter l’abstinence... )

Galatea,ae, f : Galatée (nom de bergère, cf Buc 01)

herba, ae, f. : herbe

hyacinthus, i m : hyacinthe, lis martagon (allusion à Hyacinthos, aimé d’Apollon et transformé en fleur)

ignis, is, m. : feu, passion brûlante

imber, bris, m. : la pluie, l’averse

incipio, is, ere, cepi, ceptum : 1 - commencer. - 2 - entreprendre, faire, tenter, essayer. - 3 - intr. - commencer, être à son commencement.

inquit, vb. inv. : dit-il, dit-elle

Iollas,ae, m : Iollas, nom de berger (cf Buc 02)

ira, ae, f. : colère

jam, adv. : déjà, à l'instant

Juppiter, Jovis m : Jupiter

lascivus, a, um : folâtre, enjoué, pétulant, badin ; lascif, licencieux

laurus, i, f. : laurier (allusion à Daphné, aimée d’Apollon et transformée en laurier)

lego,is,ere,legi , lectum : choisir, cueillir ; lire

locus, i, m. : lieu, endroit; place, rang; situation. Le pluriel est neutre, sauf au sens des lieux communs (loci)

longus, a, um : long

loquor,eris,i, locutus sum : parler, adresser <des mots> à

lupus, i, m. : loup

malum, i, n. : pomme (la pomme est un fruit consacré à Vénus)

maturus, a, um : mûr

mitto, is, ere, misi, missum : I. 1. envoyer 2. dédier 3. émettre 4. jeter, lancer II. laisser aller, congédier

munus, eris, n. :1. l'office, la fonction 2. l'obligation, la charge 3. le produit 4. le service rendu 5. le don, le présent 6. le spectacle public, les combats de gladiateurs

Musa, ae, f. : Muse

natalis, e : de la naissance ; dies natalis : anniversaire

noster, tra, trum : adj. notre, nos pronom : le nôtre, les nôtres

noto, as, are : marquer, noter

notus, a, um : connu, fameux, familier

offero, fers, ferre, obtuli, oblatum : présenter, montrer, offrir

omnis, is, e : tout

palumbes,is,f : pigeon sauvage, ramier, palombe

pario, is, ere, peperi, partum : accoucher, produire, engendrer, acquérir

pars, partis, f. : partie, côté

parturio, is, ite, ivi; - : être en travail, accoucher

peto, is, ere, ivi, itum : 1. chercher à atteindre, attaquer, 2. chercher à obtenir, rechercher, briguer, demander

Phoebus, i, m. : Phébus, dénomination grecque d'Apollon insistant sur son éclat

Phyllis, idis (acc grec phyllida ) : Phyllis, nom de femme

plenus, a, um : 1. plein 2. rassasié, entier, complet, abondamment pourvu

principium, ii, n. : 1. le commencement (s e sit) 2. le fondement, l’origine

pro, prép. : + abl. : devant, pour, à la place de, en considération de

prosum,prodes, prodesse, profui : être utile à, servir ; quid prodest quod ... ? à quoi <me> sert le fait que... ?

puella, ae, f. : fille, jeune fille

quandoquidem, conj. : puisque

qui, quae, quod : pr rel qui (quod = id quod) ;adj interr. : quel ? lequel ?

quotiens, interr. : combien de fois

refero, fers, ferre, tuli, latum : 1. reporter 2. porter en retour, rapporter (refert : il importe)

rete, is, n. : filet, piège (retia servare : rôle secondaire par rapport à celui du rabatteur)

rubeo, es, ere, rubui : être rouge

salix, salicis f : le saule

sector, aris, atus sum (fréquentatif de sequor) : suivre, rechercher, poursuivre sans relâche

sero, is, ere, sevi, satum : semer,ensemencer, engendrer

sese, pron. : = se

silvestris,is,e : de la forêt, sauvage

solus, a, um : seul

sperno, is, ere, sprevi, spretum : dédaigner, rejeter

stabula, ae, f. : l'étable

suave, adv. : doucement, agréablement, exquisément

suus, a, um : adj. : son (sua a ici un sens fort : qui lui sont destinés); pronom : le sien, le leur

terra, ae, f. : terre

tristis, e : 1. triste, affligé 2. affligeant, funeste, tragique 3. sombre, sévère, morose

ultro, inv. : en plus, spontanément, de lui-même

umor, oris, m. : l'eau, le liquide

ut, conj. : + ind. : quand, depuis que; + subj; : pour que, que, de (but ou verbe de volonté), de sorte que, si bien que (conséquence) adv. : comme, ainsi que

vale, inv. : adieu, au revoir

ventus, i, m. : vent

Venus, neris, f. : Vénus, et, par extension, l’amour, ou l’aimée


Vocabulaire par ordre de fréquence :

Fréquence 1 :

a,ab, prép. : + Abl. : à partir de, après un verbe passif = par

ager, agri, m. : terre, territoire, champ

aliquis,a,quod : quelque

alius, alia,aliud: autre

amo, as, are, avi, atum : aimer, être amoureux

animus, i, m. : le cœur, la sympathie, le courage, l'esprit

annus, i, m. : année

ante, prép. +acc. : devant, avant ; adv. : avant

apud, prép+acc : près de, chez

at, conj. : mais

cura, ae, f. : soin, souci (double datif : id est mihi curae : je me soucie de cela)

deinde, adv. : ensuite

ex, prép. : + abl. : hors de, de

ignis, is, m. : feu, passion brûlante

inquit, vb. inv. : dit-il, dit-elle

ira, ae, f. : colère

locus, i, m. : lieu, endroit; place, rang; situation. Le pluriel est neutre, sauf au sens des lieux communs (loci)

longus, a, um : long (ici au neutre : accord avec l’ensemble de la formule qui suit)

loquor,eris,i, locutus sum : parler, adresser <des mots> à

malum, i, n. : pomme (la pomme est un fruit consacré à Vénus)

mitto, is, ere, misi, missum : I. 1. envoyer 2. dédier 3. émettre 4. jeter, lancer II. laisser aller, congédier

munus, eris, n. :1. l'office, la fonction 2. l'obligation, la charge 3. le produit 4. le service rendu 5. le don, le présent 6. le spectacle public, les combats de gladiateurs

noster, tra, trum : adj. notre, nos pronom : le nôtre, les nôtres

omnis, is, e : tout

pars, partis, f. : partie, côté

peto, is, ere, ivi, itum : 1. chercher à atteindre, attaquer, 2. chercher à obtenir, rechercher, briguer, demander

pro, prép. : + abl. : devant, pour, à la place de, en considération de

puella, ae, f. : fille, jeune fille

qui, quae, quod : pr rel qui (quod = id quod) ;adj interr. : quel ? lequel ?

refero, fers, ferre, tuli, latum : 1. reporter 2. porter en retour, rapporter (refert : il importe)

sese, pron. : = se

solus, a, um : seul

suus, a, um : adj. : son (sua a ici un sens fort : qui lui sont destinés); pronom : le sien, le leur

terra, ae, f. : terre

ut, conj. : + ind. : quand, depuis que; + subj; : pour que, que, de (but ou verbe de volonté), de sorte que, si bien que (conséquence) adv. : comme, ainsi que

ventus, i, m. : vent

Fréquence 2 :

arbos(o long) = arbor (o bref), arboris f : arbre

auris, is, f. : oreille

colo, is, ere, colui, cultum : habiter ; veiller sur, protéger (religieux) ; honorer, cultiver

cupio, is, ere, i(v)i, itum : désirer

depello, is, ere, puli, pulsum : chasser, repousser; écarter de, détacher de ; expression : depellere( a matre) : sevrer

discedo, is, ere, cessi, cessum : se séparer, s'éloigner

dulcis,is,e adj. : doux, agréable

fleo, es, ere, flevi, fletum : pleurer, pleurer le fait que (+ infinitive)

incipio, is, ere, cepi, ceptum : 1 - commencer. - 2 - entreprendre, faire, tenter, essayer. - 3 - intr. - commencer, être à son commencement.

lego,is,ere,legi , lectum : choisir, cueillir ; lire

notus, a, um : connu, fameux, familier

plenus, a, um : 1. plein 2. rassasié, entier, complet, abondamment pourvu

principium, ii, n. : 1. le commencement (s e sit) 2. le fondement, l’origine

quotiens, interr. : combien de fois

tristis, e : 1. triste, affligé 2. affligeant, funeste, tragique 3. sombre, sévère, morose

umor, oris, m. : l'eau, le liquide

vale, inv. : adieu, au revoir

Fréquence 3 :

aureus, a, um : d'or

canis, is, m. : chien

decem, adj. num. : dix

formosus, a, um : beau

imber, bris, m. : la pluie, l’averse

pario, is, ere, peperi, partum : accoucher, produire, engendrer, acquérir

rubeo, es, ere, rubui : être rouge

sero, is, ere, sevi, satum : semer,ensemencer, engendrer

ultro, inv. : en plus, spontanément, de lui-même

Fréquence 4 :

consido, is, ere, sedi, sessum : s'asseoir, se fixer, s'installer

cras, inv. : demain

fruges, um, f. : les récoltes (facere pro frugibus : formule = faire un sacrifice pour les récoltes ; allusion aux Ambarvales, célébrées au mois de mai, et pendant lesquelles on devait respecter l’abstinence... )

noto, as, are : marquer, noter

sperno, is, ere, sprevi, spretum : dédaigner, rejeter

Ne pas apprendre :

aerius, a, um : aérien, élevé en l’air

alternus, a, um : qui alterne, qui répond, d'autrui

Amaryllis,idis, f : Amaryllis, nom de bergère (cf Buc 01)

Amyntas,ae,m : Amyntas (nom de berger)

aper, apri, m. : sanglier

arbutus,i , ou arbutum,i,n : l’arbousier ; l’arbouse

Camenae,arum,f pl : Camènes (nymphes aux chants prophétiques, souvent assimilées aux Muses)

congero, is, ere, gessi, gestum : entasser, amasser ; congerere, ou congerere nidum : expr. : faire son nid

Delia,ae,f : la Délienne, Diane (déesse de la chasse, sœur d’Apollon, symbolisée par la lune)

divus,i,m : le dieu (divom, génitif pluriel poétique)

fetus, a, um : plein de, qui vient de mettre bas

frondeo,es,ere : être couvert de feuilles

Galatea,ae, f : Galatée (nom de bergère, cf Buc 01)

herba, ae, f. : herbe

hyacinthus, i m : hyacinthe, lis martagon (allusion à Hyacinthos, aimé d’Apollon et transformé en fleur)

Iollas,ae, m : Iollas, nom de berger (cf Buc 02)

Juppiter, Jovis m : Jupiter

lascivus, a, um : folâtre, enjoué, pétulant, badin ; lascif, licencieux

laurus, i, f. : laurier (allusion à Daphné, aimée d’Apollon et transformée en laurier)

lupus, i, m. : loup

maturus, a, um : mûr

Musa, ae, f. : Muse

natalis, e : de la naissance ; dies natalis : anniversaire

offero, fers, ferre, obtuli, oblatum : présenter, montrer, offrir

palumbes,is,f : pigeon sauvage, ramier, palombe

parturio, is, ite, ivi; - : être en travail, accoucher

Phoebus, i, m. : Phébus, dénomination grecque d'Apollon insistant sur son éclat

Phyllis, idis (acc grec phyllida ) : Phyllis, nom de femme

prosum,prodes, prodesse, profui : être utile à, servir ; quid prodest quod ... ? à quoi <me> sert

le fait que... ?

quandoquidem, conj. : puisque

rete, is, n. : filet, piège (retia servare : rôle secondaire par rapport à celui du rabatteur)

salix, salicis f : le saule

sector, aris, atus sum (fréquentatif de sequor) : suivre, rechercher, poursuivre sans relâche

silvestris,is,e : de la forêt, sauvage

stabula, ae, f. : l'étable

suave, adv. : doucement, agréablement, exquisément

Venus, neris, f. : Vénus, et, par extension, l’amour, ou l’aimée


Traduction au plus près du texte :

Palaemon

Dicite, quandoquidem in molli consedimus herba.               55
Et nunc omnis ager, nunc omnis parturit arbos,
nunc frondent silvae, nunc formosissimus annus.
Incipe, Damoeta; tu deinde sequere, Menalca.
Alternis dicetis; amant alterna Camenae.

Palémon

Récitez, puisque nous nous sommes assis sur l’herbe moelleuse. 55

Et maintenant chaque champ, maintenant chaque arbre est en gésine,

Maintenant les forêts sont couvertes de feuilles, maintenant l’année <est> au comble de sa beauté.

Commence, Damoetas ; toi, ensuite, poursuis, Ménalque.

Vous réciterez avec <des chants> alternés ; elles aiment les <chants> alternés, les Muses Camènes.

Damoetas

Ab Jove principium, Musae ; Jovis omnia plena;                60
ille colit terras ; illi mea carmina curae.

Menalcas

Et me Phoebus amat; Phoebo sua semper apud me
munera sunt, lauri et suave rubens hyacinthus.

Damoetas

Que ça commence par Jupiter, Muses ; toutes choses sont pleines de Jupiter ; 60

<c’est> lui <qui> protège nos terres ; lui, il se soucie de mes chants.

Ménalque

Et moi, Phoebus m’aime ; pour Phoebus, toujours, chez moi,

Il y a des présents qui lui sont destinés, des lauriers et un hyacinthe doucement rougeoyant.

Damoetas

Malo me Galatea petit, lasciva puella,
et fugit ad salices et se cupit ante videri.                65

Menalcas

At mihi sese offert ultro, meus ignis, Amyntas,
notior ut jam sit canibus non Delia nostris.

Damoetas

Avec une pomme, Galatée, pétulante fille, cherche à m’atteindre,

Elle fuit vers les saules et désire, auparavant, être vue. 65

Ménalque

Mais à moi, il s’est montré de lui-même, Amyntas, ma passion brûlante,

Si bien que désormais la Délienne n’est pas plus connue pour nos chiens.

Damoetas

Parta meae Veneri sunt munera; namque notavi
ipse locum, aeriae quo congessere palumbes.

Menalcas

Quod potui, puero silvestri ex arbore lecta                70
aurea mala decem misi; cras altera mittam.

Damoetas

Pour ma Vénus, des présents ont été acquis ; car j’ai noté

Moi-même le lieu où les palombes, haut en l’air, nidifient.

Ménalque

Ce que j’ai pu, à mon mignon, je l’ai envoyé (misi): des <fruits> cueillis d’un arbre sauvage,

Dix pommes d’or ; demain , j’en enverrai autant (altera : <dix> une seconde fois).

Damoetas

O quotiens et quae nobis Galatea locuta est!
Partem aliquam, venti, divom referatis ad aures.

Menalcas

Quid prodest quod me ipse animo non spernis, Amynta,
si, dum tu sectaris apros, ego retia servo?                75

Damoetas

Ô combien de fois, et quels <propos> nous as adressés Galatée !

Vents, rapportez-en une partie aux oreilles des dieux.

Ménalque

A quoi me sert que, toi-même, tu ne me méprise pas dans ton cœur, Amyntas,

Quand (si), tandis que toi tu pourchasses les sangliers, moi, je surveille les filets ? 75

Damoetas

Phyllida mitte mihi; meus est natalis, Iolla.
Cum faciam vitula pro frugibus, ipse venito.

Menalcas

Phyllida amo ante alias; nam me discedere flevit,
et longum « Formose, vale, vale, » inquit, Iolla.

Damoetas

Envoie-moi Phyllis, Iollas, c’est mon anniversaire.

<Mais> lorsque je ferai offrande d’une génisse pour les récoltes, alors viens (imp fut) toi-même

Ménalque

J’aime Phyllis plus que les autres : car elle a pleuré lefait que je parte,

Et elle a dit un long « Adieu, adieu, mon bel <ami> »

Damoetas

Triste lupus stabulis, maturis frugibus imbres,                80
arboribus venti, nobis Amaryllidis irae.

Menalcas

Dulce satis umor, depulsis arbutus haedis,
lenta salix feto pecori, mihi solus Amyntas.

Damoetas

<C’est> chose funeste <que> le loup pour les étables, que les averses pour les fruits mûrs 80

Que, pour les arbres, les vents, et que, pour nous, les colères d’Amaryllis.

Ménalque

<C’est> chose douce <que>, pour les <terres> ensemencées, l’eau, que, pour les chevreaux sevrés, l’arbousier,

Que le saule souple pour le bétail qui vient de mettre bas, et que, pour moi, Amyntas, et lui seul.


Comparaison de traductions :



v55-57

« Traduction » de Paul Valéry (1944)

Chantez ! Car, devant nous, assis dans l’herbe tendre, 55

Tous les champs se font verts, tous les arbres bourgeonnent,

Et c’est bien la plus belle époque de l’année.

Henri Berthaut, Hatier, 1948 :

Parlez, puisqu’aussi bien nous sommes assis sur l’herbe moelleuse. Maintenant tous les champs, maintenant tous les arbres sont en travail, maintenant les forêts se couvrent de feuilles ; maintenant l’année est dans toute sa beauté.

v60-63

« Traduction » de Paul Valéry (1944)

DAMOETAS

A Jupiter, d’abord, maître du monde, ô Muses ! 60

Il aime notre terre ; il se plaît à mes chants.

MENALQUE

Moi, Phoebus me chérit ; à lui j’offre toujours

Le laurier et le doux hyacinthe qu’il aime.

Henri Berthaut, Hatier, 1948 :

DAMETE :

Commençons par Jupiter, ô Muse. Tout est plein de Jupiter ; il soigne les terres ; il s’intéresse à mes chants.

MENALQUE :

Et moi, je suis aimé de Phébus ; pour Phébus toujours j’ai chez moi des présents qu’il agrée, les lauriers et l’hyacinthe au suave incarnat.

v64-69

« Traduction » de Paul Valéry (1944)

DAMOETAS

M’attaquant d’une pomme, ô garce Galatée !

Vers les saules courant, mais brûlant d’être vue. 65

MENALQUE

Mais à moi vient s’offrir Amyntas, mon amour,

Comme courent mes chiens reconnaissant Délie.

DAMOETAS

Mes présents sont tout prêts pour ma Vénus ; je sais

Où les colombes font leurs nids aériens.

Henri Berthaut, Hatier, 1948 :

DAMETE :

Galatée me vise avec une pomme, la folâtre enfant ; elle s’enfuit vers les saules et veut auparavant qu’on la voie.

MENALQUE :

Mais à mes yeux s’offre de lui-même Amyntas, l’objet de mon ardeur, si bien que Délie n’est déjà pas mieux connue de mes chiens.

DAMETE :

J’ai des présents tout prêts pour ma Beauté ; car j’ai marqué moi-même l’endroit où les palombes ont fait leur nid bien haut.



v76-79 

« Traduction » de Paul Valéry (1944):

DAMOETAS

C’est mon jour de naissance, Iolas. Adresse-moi

Phyllis, mais viens toi-même un jour d’offrandes pures.

MENALQUE

J’adore ma Phyllis, qui pleura mon départ,

Et ne cessait de dire : « Adieu, mon beau, adieu ! »

Jean Paul Brisson, Virgile, son temps et le nôtre, ed Maspero, textes à l’appui, 1966:

DAMOETAS, - « Envoie-moi Phyllis, c’est mon anniversaire, Iollas ; quand je sacrifierai une génisse pour la moisson, viens toi aussi. »

MENALQUE, - « Phyllis ! Je l’aime plus que toute autre ; elle a pleuré mon départ et longuement : « adieu, adieu, mon bel ami ! », voilà ce qu’elle a dit, Iollas »

Traduction Ernout-Thomas, Klincksieck 1964

v77 quand je ferai l’offrande d’une génisse en faveur de ma récolte. (facere pris abst : faire sacrifice de, faire offrande de + ablatif de moyen)




Mots de liaisons


amour Apollon/Phoebus nature/culture pomme Zeus Jupiter

Valid XHTML 1.0!