Evandre - 185 222 Le Pensoir en plein travail

           

185 222 Le Pensoir en plein travail (Nuées, Aristophane)

Format pdf : Texte au format PDF

vers 185-222

Le pensoir en plein travail

Au début de la pièce, Strépsiade (= la Toupie,l'entortilleur), paysan marié à une citadine dépensière, fait ses comptes qui l'empêchent de dormir; à ses côtés leur fils au nom aristocratique - Pheidippide (celui qui épargne…sa monture) - dort sur un matelas : il dépense tout l'argent du ménage dans les courses de chevaux ; c'est la nuit ou le petit jour; Strépsiade ne voit pas bien comment faire face à ses dettes. Soudain, il a une idée : il va envoyer Pheidippide étudier au "pensoir" de Socrate, école dans laquelle il paraît qu'on apprend toutes sortes de raisonnements argumentatifs, et où il pourra sûrement apprendre à payer de mots ses créanciers; mais Pheidippide ne veut pas devenir tout pâlot à force d'étude comme les étudiants de Socrate, qu'il connaît bien puisqu'ils habitent la maison d'à côté : il serait ridicule aux yeux de ses amis passionnés comme lui de chevaux; Strépsiade alors , bien qu'il sente qu'il est trop vieux pour commencer des études, va tenter de convaincre Socrate de le prendre pour disciple. Il vient donc de frapper comme un rustre à la porte du pensoir, dérangeant les graves méditations des élèves qu'il voit plongés dans diverses occupations : il demande au disciple qui lui a ouvert ce qu'ils font.


ΣΤΡΕΨΙΑΔΗΣ . ΜΑΘΗΤΗΣ .

ΜΑ Τί ἐθαύμασας; Τῷ σοι δοκοῦσιν εἰκεναι; 185

ΣΤ Τοῖς ἐκ Πύλου ληφθεῖσι τοῖς Λακωνικοῖς.

Ἀτὰρ τί ποτ ΄ εἰς τὴν γῆν βλέπουσιν οὑτοιί;

ΜΑ Ζητοῦσιν οὗτοι τὰ κατὰ γῆς.

ΣΤ Βολβοὺς ἄρα

ζητοῦσι. Μή νυν τουτογὶ φροντίζετε·

ἐγὼ γὰρ οἶδ ΄ ἵν ΄ εἰσὶ μεγάλοι καὶ καλοί. 190

Τί γὰρ οἵδε ὁρῶσιν οἱ σφόδρ ΄ ἐγκεκυφότες;

ΜΑ Οὗτοι δ ΄ ἐρεβοδιφῶσιν ὑπὸ τὸν Τάρταρον.

ΣΤ Τί δῆθ ΄ ὁ πρωκτὸς εἰς τὸν οὐρανὸν βλέπει;

ΜΑ Αὐτὸς καθ ΄ αὑτὸν ἀστρονομεῖν διδάσκεται.

Ἀλλ ΄ εἴσιθ ΄ , ἵνα μὴ ΄ κεῖνος ὑμῖν ἐπιτύχῃ. 195

ΣΤ Μήπω γε, μήπω γ΄ · ἀλλ ΄ ἐπιμεινάντων, ἵνα

αὐτοῖσι κοινώσω τι πραγμάτιον ἐμόν.

ΜΑ Ἀλλ ΄ οὐχ οἷόν τ ΄ αὐτοῖσι πρὸς τὸν ἀέρα

ἔξω διατρίβειν πολὺν ἄγαν ἐστὶν χρόνον.

ΣΤ Πρὸς τῶν θεῶν, τί γὰρ τάδ ΄ ἐστίν; εἰπέ μοι. 200

ΜΑ Ἀστρονομία μὲν αὑτηί.

ΣΤ Τουτὶ δὲ τί;

ΜΑ Γεωμετρία.

ΣΤ Τοῦτ ΄ οὖν τί ἐστι χρήσιμον;

ΜΑ Γῆν ἀναμετρεῖσθαι.

ΣΤ Πότερα τὴν κληρουχικήν;

ΜΑ Οὔκ, ἀλλὰ τὴν σύμπασαν.

ΣΤ Ἀστεῖον λέγεις.

Τὸ γὰρ σόφισμα δημοτικὸν καὶ χρήσιμον. 205

ΜΑ Αὕτη δέ σοι γῆς περίοδος πάσης. Ὁρᾷς ;

Αἵδε μὲν Ἀθῆναι.

ΣΤ Τί σὺ λέγεις; Οὐ πείθομαι,

ἐπεὶ δικαστὰς οὐχ ὁρῶ καθημένους.

ΜΑ Ὡς τοῦτ ΄ ἀληθῶς Ἀττικὸν τὸ χωρίον.

ΣΤ Καὶ ποῦ Κικυννῆς εἰσιν οὑμοὶ δημόται; 210

ΜΑ Ἐνταῦθ ΄ ἔνεισιν. Ἡ δέ γ ΄ Εὔβοι ΄ , ὡς ὁρᾷς,

ἡδὶ παρατέταται μακρὰ πόρρω πάνυ.

ΣΤ Οἶδ ΄ · ὑπὸ γὰρ ἡμῶν παρετάθη καὶ Περικλέους.

Ἁλλ ΄ ἡ Λακεδαίμων ποῦ ΄ στιν;

ΜΑ Ὅπου ΄ στιν; αὑτηί.

ΣΤ Ὡς ἐγγὺς ἡμῶν. Τοῦτο πάνυ φροντίζετε, 215

ταύτην ἀφ ΄ ἡμῶν ἀπαγαγεῖν πόρρω πάνυ.

ΜΑ Ἀλλ ΄ οὐχ οἷόν τε.

ΣΤ Νὴ Δί ΄ , οἰμώξεσθ ΄ ἄρα.

Φέρε, τίς γὰρ οὗτος οὑπὶ τῆς κρεμάθρας ἀνήρ;

ΜΑ Αὐτός.

ΣΤ Τίς αὐτός;

ΜΑ Σωκράτης.

ΣΤ Ὦ Σώκρατες .

Ἴθ ΄ οὖτος, ἀναβόησον αὐτόν μοι μέγα. 220

ΜΑ Αὐτὸς μὲν οὖν σὺ κάλεσον· οὐ γάρ μοι σχολή.

ΣΤ Ὦ Σώκρατες,

ὦ Σωκρατίδιον.


Vocabulaire dans l'ordre du texte : (vers 185-222)

185 θαυμάζω : regarder avec étonnement

σύ, σέ, σοῦ, σοῖ : tu, toi

δοκεῖ μοι : il me semble

εἰκέναι : ressembler

Πύλος,ου : Pylos (ville du Péloponnèse)

ληφθείς,έντος (ὁ) : le prisonnier

Λακωνικός,η,ον : spartiate

ἀτάρ : mais

βλέπω : regarder, scruter

οὑτοιί = οὗτοι + ι (indique qu'on désigne quelqu'un, au théâtre)

ζητέω,ῶ : chercher, rechercher

κατα + Γ : en desous de

βολβός,οῦ (ὁ) : l'oignon

ἄρα : donc; peut-être

νυν : donc

τουτογί = τοῦτο + γέ + ί

φροντίζω : se préoccuper de, avoir le souci de, méditer, penser


190 ἐγώ, μέ, μοῦ, μοῖ : moi

οἶδα : je sais

ἵνα : là où; afin de

μεγάς μεγαλή, μεγά : grand

δράω,ῶ : faire

σφόδρα : fortement, très, assurément

ἐγ-κύπτω ( ἐγκεκυφώς, οτος : ) se baisser vers

διφάω,ῶ : regarder attentivement, scruter, examiner

Τάρταρος,ου (ὁ) : le Tartare

δῆτα : donc

πρωκτός,ου (ὁ) : le derrière, le cul

κατὰ + Α : à l'intérieur de , pour

ἀστρονομέω, ῶ : faire de l'astronomie

διδάσκω : apprendre


195 εἴσειμι (εἴσιτε : entrez !) : entrer

ὑμεῖς, ὑμᾶς, ὑμῶν, ὑμῖν : vous

ἐπι-τυγχάνω : trouver, tomber sur, rencontrer

μήπω : pas encore

ἐπι-μένω ( ἐπιμεινάντων : qu'ils restent!) : rester

κοινόω,ῶ : communiquer

πρᾶγμα,ατος (τό) : l'affaire

- τιον, - διον : suffixe diminutif (-> le petit…)

ἐμός,ή, όν : mon, ma

οἷόν τ΄ ἐστι + Δ : il est possible à quelqu'un de, c'est possible pour quelqu'un

ἀήρ,ἀέρος (ὁ) : l'air

ἔξω : dehors

διατρίβω χρόνον : passer son temps

ἄγαν : trop

πρός + Α : vers, dans


200 πρός + Γ : par, au nom de

εἰπέ μοι (λέγω, εἶπον) : dis-moi !

τί ; en quoi, pourquoi, que, quoi

ἀνάμετρέω,ῶ : mesurer

κληρουχικός,ή,όν : des colonies, des lots distribués aux colons

ἀστεῖος,α,ον : cultivé, spirituel, gracieux, charmant


205 σόφισμα,ατος (τό) : idée

περίοδος,ου (ἡ) : le circuit

πείθομαι : je suis convaincu; j'obéis

ἐπεί : parce que

δικαστής,οῦ (ὁ) : le juge

καθήμενος,η,ον : assis

ὡς : dans l'idée que, comme, que

ἀληθῶς : véritablement, vraiment

χωρίον,ου (τό) : la région, le territoire

οὑμοί = οἱ ἐμοί : les miens = mes compagnons


210 Κικυννῆς (οἱ) : les Kikynniens (habitants de Kikynna)

δημότής,οῦ (ὁ) : homme du peuple; concitoyen de dème

ἐνταῦθα : là

ἔν-ειμι : être dans

Εὔβοια,ας (ἡ) : l'Eubée

παρα-τείνομαι ( aor παρετάθην, pft παρατέταμαι) : s'étendre de tout son long

μακρά : grandement, largement, très

πόρρω : loin

πάνυ : tout à fait

ἡμεῖς, ἡμᾶς, ἡμῶν, ἡμῖν : nous

Περικλέης,έους : Périclès

Λακεδαίμων, ονος : Lacédémone, Sparte

ποῦ ; où ?

ὅπου ; où ?


215 ἐγγύς : proche, près de + génitif

ἀπό + Γ : loin de

ἀπάγω (inf aor ἀπάγαγειν) : écarter

οἰμώζω ( futur οἰμώξω) : se plaindre, déplorer, s'en repentir

φέρε : allons !

οὑπί = ὁ ἐπί + Γ : celui qui est sur…

κρεμάθρα,ας (ἡ) : la corbeille, le panier


220 ἴθι : Va !

ἀνα-βοάω,ῶ (ἀναβόησον : impératif) : crier vers le haut, appeler à grands cris

καλέω,ῶ ( κάλεσον : ) : appeler

σχολή, ῆς (ἡ) : le loisir, le temps

I- Questions possibles (avant traduction) :

  1. Combien y-a-t-il de répliques ? combien y-a-t-il de personnages? Combien y-a-t-il de vers dans cet extrait?

  2. Observez la longueur des répliques : quel est le rythme de cette scène? quelles sont les trois parties de cet extrait?

  3. Observez la ponctuation : qui pose le plus de questions? Qui répond ?

  4. Observez l'écriture : quelles didascalies repérez-vous? Quels sont les noms propres dans cet extrait? Si vous ne trouvez pas certains d'entre eux dans le vocabulaire joint, demandez leur sens au professeur. Regroupez-les en deux catégories. Quel est le nom propre répété plusieurs fois? Où apparaît-il dans l'extrait? A quoi sert donc l'essentiel de l'extrait?


II- Travail sur le texte (aidez-vous du vocabulaire) :

  1. Inscrivez une croix, en marge, à gauche du texte, chaque fois qu'apparaît un pronom-adjectif démonstratif ; aidez-vous de leur forme (genre; nombre; cas; ) et du contexte immédiat pour expliquer ce qu'ils représentent.

  2. Relevez les mots auxquels a été rajouté un iôta : à quoi servent-ils? par quoi pourraient-ils être développés, en français?

  3. Quels sont les mots interrogatifs ? relevez-les et classez-les.

  4. Il y a, dans cet extrait, 4 outils de subordinnation ( l'un est employé 3 fois, avec 2 sens différents ). Encadrez-les.


III- Traduction et mise en espace :

3 groupes :

185-199

200-214

215-222

Question commune aux trois groupes : Comment mettre en espace (décors, objets, place des personnages) le passage que vous devez traduire.


IV- Lecture et appréciation de la traduction de Debidour (le Livre de poche. 1965)









Vocabulaire par ordre de fréquence, vers 185-222 :

Fréquence 1 :

ἀπό + Γ : loin de

ἄρα : donc; peut-être

δῆτα : donc

διδάσκω : apprendre

δικαστής,οῦ (ὁ) : le juge

δοκεῖ μοι : il me semble

δράω,ῶ : faire

ἐγώ, μέ, μοῦ, μοῖ : moi

εἰπέ μοι (λέγω, εἶπον) : dis-moi !

ἐμός, ή, όν : mon, ma

ἔν-ειμι : être dans

ἐπεί : parce que

ζητέω,ῶ : chercher, rechercher

ἡμεῖς, ἡμᾶς, ἡμῶν, ἡμῖν : nous

θαυμάζω : regarder avec étonnement

ἵνα : là où; afin de

καλέω,ῶ ( κάλεσον : ) : appeler

κατὰ + Α : à l'intérieur de , pour

κατα + Γ : en desous de

μεγάς μεγαλή, μεγά : grand

νυν : donc

οἶδα : je sais

οἷόν τ΄ ἐστι + Δ : il est possible à quelqu'un de, c'est possible pour quelqu'un

πείθομαι : je suis convaincu; j'obéis

πρᾶγμα,ατος (τό) : l'affaire

πρός + Α : vers, dans

πρός + Γ : par, au nom de

σύ, σέ, σοῦ, σοῖ : tu, toi

τί ; en quoi, pourquoi, que, quoi

ὑμεῖς, ὑμᾶς, ὑμῶν, ὑμῖν : vous

φέρε : allons !

ὡς : dans l'idée que, comme, que


Fréquence 2 :

βλέπω : regarder, scruter

διατρίβω χρόνον : passer son temps

ἐγγύς : proche, près de + génitif

εἴσειμι (εἴσιτε : entrez !) : entrer

ἐνταῦθα : là

ἔξω : dehors

καθήμενος,η,ον : assis

ὅπου ; où ?

πάνυ : tout à fait

ποῦ ; où ?

σφόδρα : fortement, très, assurément

φροντίζω : se préoccuper de, avoir le souci de, méditer, penser

χωρίον,ου (τό) : la région, le territoire


Fréquence 3 :

ἀληθῶς : véritablement, vraiment

ἀπάγω (inf aor ἀπάγαγειν) : écarter

δημότής,οῦ (ὁ) : homme du peuple; concitoyen de dème


Fréquence 4 :

ἀτάρ : mais

ἄγαν : trop

πόρρω : loin

σχολή, ῆς (ἡ) : le loisir, le temps


Ne pas apprendre

εἰκέναι : ressembler

Πύλος,ου : Pylos (ville du Péloponnèse)

ληφθείς,έντος (ὁ) : le prisonnier

Λακωνικός,η,ον : spartiate

οὑτοιί = οὗτοι + ι (indique qu'on désigne quelqu'un, au théâtre)

βολβός,οῦ (ὁ) : l'oignon

τουτογί = τοῦτο + γέ + ί

ἐγ-κύπτω ( ἐγκεκυφώς, οτος : ) se baisser vers

διφάω,ῶ : regarder attentivement, scruter, examiner

Τάρταρος,ου (ὁ) : le Tartare

πρωκτός,ου (ὁ) : le derrière, le cul

ἀστρονομέω, ῶ : faire de l'astronomie

ἐπι-τυγχάνω : trouver, tomber sur, rencontrer

μήπω : pas encore

ἐπι-μένω ( ἐπιμεινάντων : qu'ils restent!) : rester

κοινόω,ῶ : communiquer

- τιον, - διον : suffixe diminutif (-> le petit…)

ἀήρ,ἀέρος (ὁ) : l'air

ἀνάμετρέω,ῶ : mesurer

κληρουχικός,ή,όν : des colonies, des lots distribués aux colons

ἀστεῖος,α,ον : cultivé, spirituel, gracieux, charmant

σόφισμα,ατος (τό) : idée

περίοδος,ου (ἡ) : le circuit

οὑμοί = οἱ ἐμοί : les miens = mes compagnons

Κικυννῆς (οἱ) : les Kikynniens (habitants de Kikynna)

Εὔβοια,ας (ἡ) : l'Eubée

παρα-τείνομαι ( aor παρετάθην, pft παρατέταμαι) : s'étendre de tout son long

μακρά : grandement, largement, très

Περικλέης,έους : Périclès

Λακεδαίμων, ονος : Lacédémone, Sparte

οἰμώζω ( futur οἰμώξω) : se plaindre, déplorer, s'en repentir

οὑπί = ὁ ἐπί + Γ : celui qui est sur…

κρεμάθρα,ας (ἡ) : la corbeille, le panier

ἴθι : Va !

ἀνα-βοάω,ῶ (ἀναβόησον : impératif) : crier vers le haut, appeler à grands cris



Mots de liaisons


astronomie disciple éducation maître Socrate sophistes Strépsiade

Valid XHTML 1.0!