Evandre - 26 La vie sur la Lune (5)

           

26 La vie sur la Lune (5) (Histoires Véritables Livre 1, Lucien)

Format pdf : Texte au format PDF

le puits-miroir, télévision magique

La vie sur la Lune (5)

Le puits-miroir, télévision magique

[26] Καὶ μὴν καὶ ἄλλο θαῦμα ἐν τοῖς βασιλείοις ἐθεασάμην· κάτοπτρον μέγιστον κεῖται ὑπὲρ φρέατος οὐ πάνυ βαθέος· ἂν μὲν οὖν εἰς τὸ φρέαρ καταβῇ τις, ἀκούει πάντων τῶν παρ´ ἡμῖν ἐν τῇ γῇ λεγομένων, ἐὰν δὲ εἰς τὸ κάτοπτρον ἀποβλέψῃ, πάσας μὲν πόλεις, πάντα δὲ ἔθνη ὁρᾷ ὥσπερ ἐφεστὼς ἑκάστοις· τότε καὶ τοὺς οἰκείους ἐγὼ ἐθεασάμην καὶ πᾶσαν τὴν πατρίδα, εἰ δὲ κἀκεῖνοι ἐμὲ ἑώρων, οὐκέτι ἔχω τὸ ἀσφαλὲς εἰπεῖν. Ὅστις δὲ ταῦτα μὴ πιστεύει οὕτως ἔχειν, ἄν ποτε καὶ αὐτὸς ἐκεῖσε ἀφίκηται, εἴσεται ὡς ἀληθῆ λέγω.


Vocabulaire dans l’ordre du texte (sauf vocabulaire vu en 22-25) :

26

θαῦμα, ατος (τό) : chose merveilleuse, merveille

βασίλειον,ου (τό): le palais royal (pl. emphatique)

θεάομαι,ῶμαι : contempler

κάτοπτρον,ου (τό) : le miroir

κεῖμαι : être placé, être situé, se trouver

ὑπέρ + G : sur, émergeant de (sur, sans mvt, avec contact ; cf Bailly, sens I)

φρέαρ, φρέατος (τό) : le puits

βαθύς, εῖα,ύ (G βαθέος) : profond

ν =ἐάν +subj : si (éventuel)

κατα-βαίνω (-βήσομαι, -έϐην, -βέϐηκα) : descendre

ἀκούω +G : entendre qqch

ἐάν +subj : si (éventuel)

ἀπο-βλέπω (aor ἀπέϐλεψα) : tourner les yeux, tenir le regard fixé

πόλις, εως (ἡ) : la cité, la ville

ἔθνος, ους (τό) : le peuple, la nation

ἐφ-ίστημι (part. pft. attique de sens moyen ἐφεστώς, ῶσα, ός) : M se tenir près de , être en présence de

οἰκεῖοι,ων (οἱ) : les gens de la famille

πατρίς, πατρίδος (ἡ) : la patrie

εἰ : si (dans un système conditionnel); que, ou si, dans une interrogative indirecte (ex : je me demande si..., je m’étonne que

κἀκεῖνοι= καὶ ἐκεῖνοι

οὐκέτι : ne plus

ἔχω + inf : pouvoir ; hellénisme : ταῦτα οὕτως ἔχει : les choses sont ainsi, il en est ainsi

-σφαλής, ής, ές : non glissant, sûr, certain ; dans τὸ ἀσφαλὲς εἰπεῖν, τὸ ἀσφαλὲς peut être traduit comme un adverbe de manière.

στις, ἥτις, ὅ τι : relatif indéfini : celui qui, celle qui, ce qui

πιστεύω + infinitive : croire que, avoir confiance que

ἄν ποτε = ἐάν ποτε

ποτε : enfin, donc (nuance d’impatience)

ἐκεῖσε : là (avec mvt)

ἀφ-ικνέομαι,οῦμαι, ἀφίξομαι, ἀφίκομην, ἀφῖγμαι : venir, arriver, parvenir

οἶδα : savoir, connaître ( 3ème p. pl. présent : ἴσασι ; 3ème p. sg du futur εἴσεται )

ὡς : que (complétif ; nuance subjective)

ἀληθής,ής,ές : vrai, véritable


Vocabulaire alphabétique :

ἀκούω +G : entendre qqch

ἀληθής,ής,ές : vrai, véritable

ν =ἐάν +subj : si (éventuel)

ἀπο-βλέπω (aor ἀπέϐλεψα) : tourner les yeux, tenir le regard fixé

-σφαλής, ής, ές : non glissant, sûr, certain

ἀφ-ικνέομαι,οῦμαι, ἀφίξομαι, ἀφίκομην, ἀφῖγμαι : venir, arriver, parvenir

βαθύς, εῖα,ύ (G βαθέος) : profond

βασίλειον,ου (τό): le palais royal

ἐάν +subj : si (éventuel)

ἔθνος, ους (τό) : le peuple, la nation

εἰ : si (dans un système conditionnel); que, ou si, dans une interrogative indirecte (ex : je me demande si..., je m’étonne que

ἐκεῖσε : là (avec mvt)

ἐφ-ίστημι (part. pft. attique de sens moyen ἐφεστώς, ῶσα, ός) : M se tenir près de , être en présence de

ἔχω + inf : pouvoir ; hellénisme : ταῦτα οὕτως ἔχει : les choses sont ainsi, il en est ainsi

θαῦμα, ατος (τό) : chose merveilleuse, merveille

θεάομαι,ῶμαι : contempler

κἀκεῖνοι= καὶ ἐκεῖνοι

κατα-βαίνω (-βήσομαι, -έϐην, -βέϐηκα) : descendre

κάτοπτρον,ου (τό) : le miroir

κεῖμαι : être placé, être situé, se trouver

οἶδα : savoir, connaître ( 3ème p. pl. présent : ἴσασι ; 3ème p. sg du futur εἴσεται )

οἰκεῖοι,ων (οἱ) : les gens de la famille

στις, ἥτις, ὅ τι : relatif indéfini : celui qui, celle qui, ce qui

οὐκέτι : ne plus

πατρίς, πατρίδος (ἡ) : la patrie

πιστεύω + infinitive : croire que, avoir confiance que

πόλις, εως (ἡ) : la cité, la ville

ποτε : enfin, donc (nuance d’impatience)

ὑπέρ + G : sur, émergeant de (sur, sans mvt, avec contact ; cf Bailly, sens I)

φρέαρ, φρέατος (τό) : le puits

ὡς : que (complétif ; nuance subjective)


Vocabulaire par ordre de fréquence :

fréquence 1 :

ἀκούω +G : entendre qqch

ἀληθής,ής,ές : vrai, véritable

ν =ἐάν +subj : si (éventuel)

ἀφ-ικνέομαι,οῦμαι, ἀφίξομαι, ἀφίκομην, ἀφῖγμαι : venir, arriver, parvenir

ἐάν +subj : si (éventuel)

εἰ : si (dans un système conditionnel); que, ou si, dans une interrogative indirecte (ex : je me demande si..., je m’étonne que

ἔχω + inf : pouvoir ; hellénisme : ταῦτα οὕτως ἔχει : les choses sont ainsi, il en est ainsi

κεῖμαι : être placé, être situé, se trouver

οἶδα : savoir, connaître ( 3ème p. pl. présent : ἴσασι ; 3ème p. sg du futur εἴσεται )

οἰκεῖοι,ων (οἱ) : les gens de la famille

στις, ἥτις, ὅ τι : relatif indéfini : celui qui, celle qui, ce qui

πατρίς, πατρίδος (ἡ) : la patrie

πιστεύω + infinitive : croire que, avoir confiance que

πόλις, εως (ἡ) : la cité, la ville

ποτε : enfin, donc (nuance d’impatience)

ὑπέρ + G : sur, émergeant de (sur, sans mvt, avec contact ; cf Bailly, sens I)

ὡς : que (complétif ; nuance subjective)

fréquence 2 :

-σφαλής, ής, ές : non glissant, sûr, certain

ἐφ-ίστημι (part. pft. attique de sens moyen ἐφεστώς, ῶσα, ός) : M se tenir près de , être en présence de

οὐκέτι : ne plus

fréquence 3 :

ἐκεῖσε : là (avec mvt)

θεάομαι,ῶμαι : contempler

fréquence 4 :

ἀπο-βλέπω (aor ἀπέϐλεψα) : tourner les yeux, tenir le regard fixé

κατα-βαίνω (-βήσομαι, -έϐην, -βέϐηκα) : descendre

ne pas apprendre :

βαθύς, εῖα,ύ (G βαθέος) : profond

βασίλειον,ου (τό): le palais royal

ἔθνος, ους (τό) : le peuple, la nation

θαῦμα, ατος (τό) : chose merveilleuse, merveille

κἀκεῖνοι= καὶ ἐκεῖνοι

κάτοπτρον,ου (τό) : le miroir

φρέαρ, φρέατος (τό) : le puits


Traduction au plus près du texte :

La vie sur la Lune (5)

Le puits-miroir, télévision magique

[26] Καὶ μὴν καὶ ἄλλο θαῦμα ἐν τοῖς βασιλείοις ἐθεασάμην·

Et, vrai de vrai, j’ai contemplé une autre merveille dans le palais royal :

κάτοπτρον μέγιστον κεῖται ὑπὲρ φρέατος οὐ πάνυ βαθέος·

un miroir immense se trouve émerger d’un puits pas très profond ;

ἂν μὲν οὖν εἰς τὸ φρέαρ καταβῇ τις, ἀκούει πάντων τῶν παρ´ ἡμῖν ἐν τῇ γῇ λεγομένων, ἐὰν δὲ εἰς τὸ κάτοπτρον ἀποβλέψῃ, πάσας μὲν πόλεις, πάντα δὲ ἔθνη ὁρᾷ ὥσπερ ἐφεστὼς ἑκάστοις·

alors donc, si quelqu’un descend dans le puits, il entend toutes les choses dites <venant> d’auprès de nous sur terre, et s’il tient les yeux fixés sur le miroir, il voit d’une part toutes les villes, d’autre part toutes les nations, comme <s’il était> en présence de chacune d’elles ;

τότε καὶ τοὺς οἰκείους ἐγὼ ἐθεασάμην καὶ πᾶσαν τὴν πατρίδα, εἰ δὲ κἀκεῖνοι ἐμὲ ἑώρων, οὐκέτι ἔχω τὸ ἀσφαλὲς εἰπεῖν.

et alors, moi, j’ai contemplé les gens de ma famille et toute ma patrie, mais si eux aussi me voyaient, je ne peux plus le dire avec certitude.

Ὅστις δὲ ταῦτα μὴ πιστεύει οὕτως ἔχειν, ἄν ποτε καὶ αὐτὸς ἐκεῖσε ἀφίκηται, εἴσεται ὡς ἀληθῆ λέγω.

Mais celui qui ne croit pas qu’il en est ainsi, si donc il va aussi lui-même là-bas, il saura que je dis des choses vraies.



Comparaison de traductions :

κάτοπτρον μέγιστον κεῖται ὑπὲρ φρέατος οὐ πάνυ βαθέος·

Traduction Jacques Bompaire, Les Belles Lettres, 1998 : c’est un très grand miroir placé au-dessus d’un puits peu profond ;

Traduction Guy Lacaze, Librairie Générale Française, 2003 : un miroir géant est disposé au fond d’un puits pas très profond ;


Ὅστις δὲ ταῦτα μὴ πιστεύει οὕτως ἔχειν, ἄν ποτε καὶ αὐτὸς ἐκεῖσε ἀφίκηται, εἴσεται ὡς ἀληθῆ λέγω.

Traduction Jacques Bompaire, Les Belles Lettres, 1998 : Celui qui ne croit pas qu’il en est ainsi n’a qu’à aller là-haut lui-même ;: il saura que je dis vrai.

Traduction Guy Lacaze, Librairie Générale Française, 2003 : Et celui qui ne croit pas qu’il en soit ainsi n’a qu’à y aller à son tour : il saura que je dis vrai.





Mots de liaisons


témoignage vérité voir

Valid XHTML 1.0!