Evandre - 01 Poppée pousse au crime

           

01 Poppée pousse au crime (Annales 14, Tacite)

Format pdf : Texte au format PDF

Poppée Octavie Agrippine

Annales XIV 1

Poppée pousse Néron au crime

Texte latin


(1) Gaio Vipstano Gaio Fonteio consulibus, diu meditatum scelus non ultra Nero distulit, vetustate imperii coalita audacia, et flagrantior in dies amore Poppaeae, quae sibi matrimonium et discidium Octaviae incolumi Agrippina haud sperans, crebris criminationibus, aliquando per facetias, incusaret principem et pupillum vocaret, qui, jussis alienis obnoxius, non modo imperii sed libertatis etiam indigeret. (2) Cur enim differri nuptias suas? Formam scilicet displicere et triumphalis avos. an fecunditatem et verum animum? (3) Timeri ne uxor saltem injurias patrum, iram populi adversus superbiam avaritiamque matris aperiat ! (4) Quod si nurum Agrippina non nisi filio infestam ferre posset, redderetur ipsa Othonis conjugio; ituram quoquo terrarum, ubi audiret potius contumelias imperatoris quam viseret periculis ejus immixta. (5) Haec atque talia, lacrimis et arte adulterae penetrantia, nemo prohibebat, cupientibus cunctis infringi potentiam matris et credente nullo usque ad caedem ejus duratura filii odia.


Vocabulaire dans l’ordre du texte :

1

Gaio Vipstano Gaio Fonteio consulibus : année 59 ap. J.C.

consul,is : consul

diu : longtemps

meditor,aris,ari,atus sum : préméditer

scelus,eris n : crime, forfait

non : ne ... pas

ultra : au-delà, davantage

Nero, onis, m.: Néron (15 décembre 37-9 juin 68)

differo,fers,ferre, distuli, dilatum : retarder

vetustas,atis, f : l’ancienneté

imperium,ii n : pouvoir, empire

coalesco,is,ere : prendre racine, se développer

audacia,ae f: audace

et : et, même, aussi

flagrans,antis : ardent, brûlant

dies,diei m et f : le jour ; in dies : de jour en jour

amor,oris,m : l’amour, la passion

Poppea,ae,f : Poppée (femme d’Othon, le futur empereur éphémère en 69, qui était un ami de Néron ; maîtresse de Néron depuis 58, elle sera son épouse en 62; son grand’père, personnage consulaire, a obtenu le triomphe sur les Thraces)

qui, quae, quod : qui

se, sui, sibi, se : il, se

matrimonium,ii,n : le mariage

discidium,ii,n : le divorce

Octavia, ae, f. : Octavie (40-63 ap JC ; fille de l’empereur Claude et de Messaline, et sœur de Britannicus ; épousa Néron en 53, un an avant la mort de Claude, sera répudiée en 62, et assassinée en 63)

incolumis,is,e : intact, sain et sauf

Agrippina, ae, f. : Agrippine (15-59 ap JC ; mère de Néron ; a épousé en secondes noces l’empereur Claude, qui a adopté Néron)

incolumi Agrippina : abl. abs.

haud : ne...pas, non (porte sur un seul mot)

spero,as,are : espérer

creber,bra,brum : fréquent

criminatio,onis,f : insinuation, accusation

aliquando : un jour

per + acc. : à travers, par

facetia,ae,f : plaisanterie

incuso,as,are : mettre en cause, blâmer

princeps,ipis m : empereur, prince

pupillus,i m : enfant mineur, pupille

voco,as,are : appeler

jussus,i,m : l’ordre

alienus,a,um :d’autrui, étranger

obnoxius,a,um + datif : lié, enchaîné, esclave

non modo...sed etiam : non seulement... mais encore

libertas,atis f : liberté, indépendance

indigeo,es,ere + génitif : être privé de

2

début du discours indirect, amené par les verbes incusare et vocare de la phrase précédente.

cur : pourquoi

enim : en effet

nuptiae,arum,f : les noces

suus,a,um : son, sa

forma,ae f : beauté

scilicet : apparemment (ironie)

displiceo,es,ere, displicui : déplaire

triumphalis,is,e : qui a obtenu le triomphe

avus,i m : aïeul, grand père

an : est-ce que par hasard ? ou est-ce que ?

fecunditas,atis, f : fécondité

verus,a,um : vrai, sincère

animus,i : esprit

3

timeo,es,ere,timui : craindre

ne conj. : que ne (derrière les mots exprimant la crainte)

uxor,oris f : épouse

saltem : du moins

injuria,ae f : affront, injustice

patres,um m : les sénateurs

patrum : génitif objectif ; le génitif exprime l’objet sur lequel s’exercent les injuriae

ira,ae f: colère

populus,i m : peuple

adversus + acc : contre

superbia,ae f : orgueil

avaritia,ae f : convoitise, avarice

mater,tris f: mère

aperio,is,ire,ui, apertum : découvrir, dévoiler, mettre au grand jour

4

quod si : et si

nurus,i f : la bru

filius,ii m : fils

infestus,a,um +D : hostile à

fero,fers,ferre, tuli, latum : supporter

possum,potes, posse, potui : pouvoir

reddo,is,ere, reddidi, redditum : rendre

ipse,a,um : moi-même, toi-même, lui (elle) –même

Otho,onis,m : Othon

conjugium,ii,n : mariage

eo,is,ire,i(v)i, itum : aller

quoquo : à n’importe quel endroit (= quocumque)

terra,ae f : terre ; terrae,arum : le monde

ubi : où

audio,is,ire,ivi,itum : entendre, entendre dire

potius ... quam : plus (plutôt) que

contumelia,ae f : affront, outrage

imperator,oris,m : l’empereur

imperatoris : génitif objectif

viso,is,ere, visi, visum : contempler

periculum,i : péril, danger

is, ea, id : adj. ce, cette ; pr. celui-ci, celle-ci, ceci, il

immixtus,a,um + D : mêlé à, associée à

fin du discours indirect

5

hic, haec, hoc : adj. ce, cette ; pr. celui-ci, celle-ci, ceci

atque, conj.: et, et aussi, et encore (renchérissement)

talis,is,e : tel

lacrima,ae,f : larme, pleur

ars,artis : moyen, intrigue

adultera,ae,f : la femme adultère

penetro,as,are : faire impression sur l’esprit, s’insinuer

nemo,neminis (abl. nullo): personne ne

prohibeo,es,ere,ui, itum : écarter, empêcher

cupio,is,ire, i(v)i, itum : désirer, avoir envie

cuncti,ae,a : tous (sans exception)

infringo,is,ere, fregi, fractum : briser, détruire

potentia,ae f : pouvoir absolu

credo,is,ere,didi, ditum : croire, avoir foi en

usque ad + acc : jusqu’à

caedes,is : meurtre, massacre

duro,as,are, avi, atum intr : durcir, se cristalliser

filius,ii, m : le fils

odium,ii : haine



Vocabulaire alphabétique

adultera,ae,f : la femme adultère

adversus + acc : contre

Agrippina, ae, f. : Agrippine (15-59 ap JC ; mère de Néron ; a épousé en secondes noces l’empereur Claude, qui a adopté Néron)

alienus,a,um :d’autrui, étranger

aliquando : un jour

amor,oris,m : l’amour, la passion

an : est-ce que par hasard ? ou est-ce que ?

animus,i : esprit

aperio,is,ire,ui, apertum : découvrir, dévoiler, mettre au grand jour

ars,artis : moyen, intrigue

atque, conj.: et, et aussi, et encore (renchérissement)

audacia,ae f: audace

audio,is,ire,ivi,itum : entendre, entendre dire

avaritia,ae f : convoitise, avarice

avus,i m : aïeul, grand père

caedes,is : meurtre

coalesco,is,ere : prendre racine, se développer

conjugium,ii,n : mariage

consul,is : consul

contumelia,ae f : affront, outrage

creber,bra,brum : fréquent

credo,is,ere,didi, ditum : croire, avoir foi en

criminatio,onis,f : insinuation, accusation

cuncti,ae,a : tous (sans exception)

cupio,is,ire, i(v)i, itum : désirer, avoir envie

cur : pourquoi

dies,diei m et f : le jour ; in dies : de jour en jour

differo,fers,ferre, distuli, dilatum : retarder

discidium,ii,n : le divorce

displiceo,es,ere, displicui : déplaire

diu : longtemps

duro,as,are, avi, atum intr : durcir, se cristalliser

enim : en effet

eo,is,ire,i(v)i, itum : aller

et : et, même, aussi

facetia,ae,f : plaisanterie

fecunditas,atis, f : fécondité

fero,fers,ferre, tuli, latum : supporter

filius,ii m : fils

filius,ii, m : le fils

flagrans,antis : ardent, brûlant

forma,ae f : beauté

haud : ne...pas, non (porte sur un seul mot)

hic, haec, hoc : adj. ce, cette ; pr. celui-ci, celle-ci, ceci

immixtus,a,um + D : mêlé à, associée à

imperator,oris,m : l’empereur

imperium,ii n : pouvoir, empire

incolumis,is,e : intact, sain et sauf

incuso,as,are : mettre en cause, blâmer

indigeo,es,ere + génitif : être privé de

infestus,a,um +D : hostile à

infringo,is,ere, fregi, fractum : briser, détruire

injuria,ae f : affront, injustice

ipse,a,um : moi-même, toi-même, lui (elle) –même

ira,ae f: colère

is, ea, id : adj. ce, cette ; pr. celui-ci, celle-ci, ceci, il

jussus,i,m : l’ordre

lacrima,ae,f : larme, pleur

libertas,atis f : liberté, indépendance

mater,tris f: mère

matrimonium,ii,n : le mariage

meditor,aris,ari,atus sum : préméditer

ne conj. : que ne (derrière les mots exprimant la crainte)

nemo,neminis (abl. nullo): personne ne

Nero, onis, m.: Néron (15 décembre 37-9 juin 68)

non modo...sed etiam : non seulement... mais encore

non : ne ... pas

nuptiae,arum,f : les noces

nurus,i f : la bru

obnoxius,a,um + datif : lié, enchaîné, esclave

Octavia, ae, f. : Octavie (40-63 ap JC ; fille de l’empereur Claude et de Messaline, et sœur de Britannicus ; épousa Néron en 53, un an avant la mort de Claude, sera répudiée en 62, et assassinée en 63)

odium,ii : haine

Otho,onis,m : Othon

patres,um m : les sénateurs

penetro,as,are : faire impression sur l’esprit, s’insinuer

per + acc. : à travers, par

periculum,i : péril, danger

Poppea,ae,f : Poppée (femme d’Othon, le futur empereur éphémère en 69, qui était un ami de Néron ; maîtresse de Néron depuis 58 – Othon ayant été envoyé gouverner la Lusitanie... –, elle sera son épouse en 62; son grand’père, personnage consulaire, a obtenu le triomphe sur les Thraces)

populus,i m : peuple

possum,potes, posse, potui : pouvoir

potentia,ae f : pouvoir absolu

potius ... quam : plus (plutôt) que

princeps,ipis m : empereur, prince

prohibeo,es,ere,ui, itum : écarter, empêcher

pupillus,i m : enfant mineur, pupille

qui, quae, quod : qui

quod si : et si

quoquo : à n’importe quel endroit (= quocumque)

reddo,is,ere, reddidi, redditum : rendre

saltem : du moins

scelus,eris n : crime, forfait

scilicet : apparemment (ironie)

se, sui, sibi, se : il, se

spero,as,are : espérer

superbia,ae f : orgueil

suus,a,um : son, sa

talis,is,e : tel

terra,ae f : terre ; terrae,arum : le monde

timeo,es,ere,timui : craindre

triumphalis,is,e : qui a obtenu le triomphe

ubi : où

ultra : au-delà, davantage

usque ad + acc : jusqu’à

uxor,oris f : épouse

verus,a,um : vrai, sincère

vetustas,atis, f : l’ancienneté

viso,is,ere, visi, visum : contempler

voco,as,are : appeler


Vocabulaire par ordre de fréquence :

fréquence 1:

alienus,a,um :d’autrui, étranger

amor,oris,m : l’amour, la passion

an : est-ce que par hasard ? ou est-ce que ?

animus,i : esprit

ars,artis : moyen, intrigue

atque : et, et aussi, et encore (renchérissement)

audio,is,ere,i(v)i,itum  : entendre, entendre dire

consul,is : consul

credo,is,ere,didi, ditum : croire, avoir foi en

cuncti,ae,a : tous (sans exception)

cur : pourquoi

dies,diei,m ou f : le jour ; in dies : de jour en jour

diu : longtemps

enim : en effet

eo,is,ire,i(v)i, itum : aller

et : et

fero,fers,ferre, tuli, latum : supporter

filius,ii,m : le fils

haud : ne...pas, non

hic, haec, hoc : adj. ce, cette ; pr. celui-ci, celle-ci, ceci

imperium,ii,n : le pouvoir, l’empire

injuria,ae : affront, injustice

ipse,a,um : moi-même, toi-même, lui (elle) –même

ira,ae : colère

is, ea, id : adj. ce, cette ; pr. celui-ci, celle-ci, ceci, il

mater,tris : mère

ne conj. : que ne (derrière les mots exprimant la crainte)

non : ne ... pas

non modo...sed etiam : non seulement... mais encore

per + acc. : à travers, par

periculum,i : péril, danger

populus,i : peuple

possum,potes, posse, potui : pouvoir

princeps,ipis : empereur, prince

reddo,is,ere... : rendre

scelus,eris : crime, forfait

se, sui, sibi, se : il, se

suus,a,um : son, sa

talis,is,e : tel

terra,ae : terre

timeo,es,ere,timui : craindre

ubi : où

verus,a,um : vrai, sincère

voco,as,are : appeler

fréquence 2 :

adversus + acc : contre

aliquando : un jour

caedes,is : meurtre

cupio,is,ire, i(v)i, itum : désirer, avoir envie

forma,ae : beauté

imperator,oris, m : empereur

lacrima,ae,f : larme, pleur

libertas,atis : liberté, indépendance

odium,ii : haine

potius quam : plus (plutôt) que

prohibeo,es,ere,ui, itum : écarter, empêcher, interdire

quod si : et si

spero,as,are : espérer

ultra : au-delà, davantage

usque ad + acc : jusqu’à

uxor,oris : épouse

fréquence 3 :

aperio,is,ire,ui, apertum : découvrir, dévoiler, mettre au grand jour

avaritia,ae : convoitise, avarice

creber,bra,brum : fréquent

differo,fers,ferre : retarder

incolumis,is,e : intact, sain et sauf

infestus,a,um +D : dirigé contre, menaçant

potentia,ae : pouvoir absolu

scilicet : apparemment (ironique)

fréquence 4 :

audacia,ae : audace

avus,i : aïeul, grand père

contumelia,ae : affront, outrage

duro,as,are... : durcir, se cristalliser

superbia,ae : orgueil

viso,is,ere, visi, visum : contempler


Grammaire : ablatif absolu; passif impersonnel; construction des verbes de crainte; discours indirect.


Traduction au plus près du texte

Poppée pousse Néron au crime

(1) Gaio Vipstano Gaio Fonteio consulibus, diu meditatum scelus non ultra Nero distulit, vetustate imperii coalita audacia, et flagrantior in dies amore Poppaeae, quae sibi matrimonium et discidium Octaviae incolumi Agrippina haud sperans, crebris criminationibus, aliquando per facetias, incusaret principem et pupillum vocaret, qui, jussis alienis obnoxius, non modo imperii sed libertatis etiam indigeret.

Comme Gaius Vipstanus <et> Gaius Fonteius étaient consuls, ce crime prémédité depuis longtemps, Néron ne <le> différa pas davantage, son audace s’étant développée grâce à l’ancienneté de son pouvoir, et <lui, Néron>, étant plus brûlant chaque jour d’amour pour Poppée, qui, n’espérant pas pour elle-même le mariage ni le divorce pour Octavie, Agrippine restant saine et sauve, avec de fréquentes insinuations, parfois par l’intermédiaire (per) de plaisanteries, blâmait le prince et l’appelait « petit garçon », puisque (qui + subj.), esclave des ordres d’autrui, il était privé non seulement du pouvoir, mais même de sa liberté.

(2) Cur enim differri nuptias suas? Formam scilicet displicere et triumphalis avos. an fecunditatem et verum animum?

« Pourquoi en effet ses noces étaient-elles reportées ? Apparemment, sa beauté déplaisait, ainsi que ses aïeux qui avaient obtenu le triomphe, ou bien (particule d’interrogation double) <était-ce> sa fécondité et son esprit sincère ?

(3) Timeri ne uxor saltem injurias patrum, iram populi adversus superbiam avaritiamque matris aperiat !

il était redouté qu’en tant qu’ épouse, du moins, elle ne dévoilât les injustices <subies par> les sénateurs, la colère <éprouvée> par le peuple contre l’orgueil et la cupidité d’une mère !

(4) Quod si nurum Agrippina non nisi filio infestam ferre posset, redderetur ipsa Othonis conjugio; ituram quoquo terrarum, ubi audiret potius contumelias imperatoris quam viseret periculis ejus immixta.

Et si (quod si)Agrippine ne pouvait supporter une bru si ce n’est hostile à son fils, qu'elle soit elle même rendue à son mariage avec Othon ;elle irait (ituram : infinitif futur) à n’importe quel endroit des terres, où elle entendrait parler des outrages <subis par> l’empereur, plutôt que (potius quam) de les voir, <en étant> mêlée à ses dangers. »

(5) Haec atque talia, lacrimis et arte adulterae penetrantia, nemo prohibebat, cupientibus cunctis infringi potentiam matris et credente nullo usque ad caedem ejus duratura filii odia.

Ces paroles et de telles paroles, qui s’insinuaient (qui faisaient impression, faisaient mouche) à cause des larmes et des intrigues d’une femme adultère, personne ne <les> empêchait, car (abl abs) tout le monde désirait que la toute-puissance d’une mère fût brisée, et que personne ne croyait que la haine d’un fils ne se cristallise jusqu’au meurtre de celle-ci.



Comparaison de traductions :

(1) (...) Poppaeae, quae sibi matrimonium et discidium Octaviae incolumi Agrippina haud sperans, crebris criminationibus, aliquando per facetias, incusaret principem et pupillum vocaret, qui, jussis alienis obnoxius, non modo imperii sed libertatis etiam indigeret.


Traduction Goelzer, 1925, Les Belles Lettres, Paris

Celle-ci désespérant, tant que vivrait Agrippine, de se faire épouser et d'obtenir la répudiation d'Octavie, accablait le prince de récrimina­tions et de reproches quelquefois facétieux, l'appelant un pupille qui, esclave des volontés d'autrui, était si peu maître de l'empire qu'il n'avait même pas sa liberté.


Traduction Bornecque, 1947, Garnier, Paris

Cette femme, qui n’espérait pas se faire épouser et obtenir la répudiation d’Octavie tant que vivrait Agrippine, accablait le prince de récriminations acerbes, présentées quelquefois en plaisanteries, l’appelant un pupille, qui, esclave des volontés d’autrui, n’était pas empereur ni même libre.


Traduction P. WUILLEUMIER, 1996, Les Belles Lettres , Paris

(...) <Poppée,> qui, désespérant d'obtenir le mariage pour elle et la répudiation d'Octavie tant que vivrait Agrippine, ne cessait de lancer des récriminations et des reproches, parfois facétieux, contre le prince, en le traitant de pupille, soumis aux volontés d'autrui et frustré non seulement de l'empire, mais même de la liberté.







Valid XHTML 1.0!