Evandre - 058 L'amant délaissé : douleur et rage

           

058 L'amant délaissé : douleur et rage (Carmina, Catulle)

Format pdf : Texte au format PDF

Lesbie, une femme perdue !

Catulle Carmina 58

L’amant délaissé : douleur et rage

Lesbie, une femme perdue

Caeli, Lesbia nostra, Lesbia illa,

illa Lesbia, quam Catullus unam

plus quam se atque suos amavit omnes,

nunc in quadruviis et angiportis

5 glubit magnanimi Remi nepotes.


Tout le vocabulaire dans l’ordre du texte : ( sauf voc. Carmina 2,3,5,7,8,11,32,43, 51)

quadrivium / quadruvium , ii n : le carrefour

angiportum , i n : ruelle, venelle

5

glubo , is, ere, glupsi , gluptum : écorcer, dépouiller de sa peau ; églander, décapsuler le gland (sens priapien)

magnanimus , a, um : au grand cœur, noble, généreux, magnanime

Remus. , i m : Rémus (frère de Romulus)

nepos. , nepotis m 4: le petit fils ; le descendant ;


Vocabulaire alphabétique :

Caelius , ii m : Caelius, nom d’homme

angiportum , i n : ruelle, venelle

glubo , is, ere, glupsi , gluptum : écorcer, dépouiller de sa peau ; églander, décapsuler le gland (sens priapien)

magnanimus , a, um : au grand cœur, noble, généreux, magnanime

nepos. , nepotis m 4: le petit fils ; le descendant ;

quadrivium / quadruvium , ii n : le carrefour

Remus. , i m : Rémus (frère de Romulus)


Vocabulaire fréquentiel :

fréquence 4 :

nepos. , nepotis m 4: le petit fils ; le descendant ;

ne pas apprendre :

angiportum , i n : ruelle, venelle

glubo , is, ere, glupsi , gluptum : écorcer, dépouiller de sa peau ; églander, décapsuler le gland (sens priapien)

magnanimus , a, um : au grand cœur, noble, généreux, magnanime

quadrivium / quadruvium , ii n : le carrefour

Remus. , i m : Rémus (frère de Romulus)


Comparaison de traductions :

Vers 5

Maurice Rat (Garnier frères, Paris, 1931)

Lesbie maintenant aux carrefours ou dans les impasses [écorce] les descendants du magnanime Rémus.

Pierre Feuga (Orphée La Différence, 1989)

(Notre Lesbie) ...

Maintenant, dans les carrefours et les venelles,

Eglande les descendants du clément Rémus.

Bibliographie : Paul Veyne : L'élégie érotique romaine


Echo littéraire :

Rabelais, Tiers Livre, chapitres 17 et 18 : (ed. du Seuil, 1973)

Fin du chapitre 17 : l’oracle de la Sibylle de Panzoust :

T’esgoussera (=t’écossera)

De renom

Engroissera,(= grosse sera)

De toi, non ;

Te sugsera (= te sucera)

Le bon bout

T’escorchera

mais non tout

Fin du chapitre 18 : interprétation de Panurge pour Pantagruel

«  Les femmes, au commencement du monde, ou peu après, se réunirent pour comploter d’écorcher les hommes tout vifs, parce qu’ils voulaient les dominer en tous lieux. Et elles promirent, confirmèrent et jurèrent de mettre cette décision à exécution par le saint sang de bleu. Mais, ô vaines entreprises des femmes ! ô grande fragilité du sexe féminin ! elles écorchèrent l’homme, ou l’écorcèrent, comme le dit Catulle, en commençant par la partie qui leur donne le plus de plaisir, c’est-à-dire le membre nerveux, caverneux ; il y a plus de six mille ans de cela, et toutefois jusqu’à présent elles n’en ont écorché que la tête. En conséquence de quoi, par un dépit extrême, les Juifs eux-mêmes par la circoncision se le coupent et retaillent, aimant mieux être appelés circoncis et marranes retaillés, qu’être écorchés par la femme, comme les autres peuples. Ma femme, ne se soustrayant pas à cette entreprise générale, me l’écorchera, s’il ne l’est déjà. J’y consens de mon plein gré, mais pas tout, je vous rassure, mon bon roi . »


Mots de liaisons


corps érotisme Lesbie prostitution sexe

Valid XHTML 1.0!